Des médicaments sans ordonnance à proscrire cet hiver

pixabay.com
14 novembre 2017
Par Diane Thibaudier
Le magazine 60 millions de consommateurs vient de publier une étude selon laquelle un médicament disponible sans ordonnance sur deux serait à proscrire car dangereux ou inefficace. Explications.

Ce sont uniquement les médicaments disponibles sans ordonnance qui ont été étudiés par le magazine. Des pastilles contre les maux de gorge ou des anti-rhumes notamment. En tout, 62 médicaments ont été passés à la loupe afin de savoir s’ils sont vraiment utiles et bons pour notre santé. Et selon 60 millions de consommateurs toujours, les résultats sont alarmants : seulement 13 d’entre eux ont un rapport bénéfice/risque plutôt favorable.

Certains médicaments à utiliser « faute de mieux »

Parmi ces médicaments sans ordonnance « à privilégier », on retrouve par exemple le Vicks Vaporub, le Gaviscon menthe, le Forlax 10G, le Maalox sans sucre et l’ImodiumCaps.
60 millions de consommateurs le confirme : ces médicaments là sont plutôt sûrs en terme de rapport bénéfice/risque. Ensuite, viennent ceux qui sont à prendre seulement « faute de mieux ». Leur efficacité serait faible ou non prouvée mais ils n’auraient pas spécialement d’effets indésirables.

Des anti-rhumes et des anti-toux à rayer de nos pharmacies

Enfin, sur les 62 médicaments étudiés, 28 seraient tout simplement « à proscrire » selon le magazine responsable de l’étude. Une réelle liste noire de comprimés ou de traitements qui peuvent avoir de graves conséquences sur notre organisme. Dans cette liste de médicaments à éviter, on retrouve des « stars anti-rhume » comme l’Actifed Rhume, le DoliRhume ou le Nurofen Rhume. Il s’agit là de traitements tout-en-un qui combinent un vasoconstricteur pour le nez bouché, un antihistaminique pour le nez qui coule et du paracétamol par exemple. Ils cumuleraient donc des risques de surdosage qui pourraient provoquer des accidents cardio-vasculaires notamment.

Autre cible de 60 millions de consommateurs dans cette étude : les anti-toux ! De plus en plus de sirops et de comprimés contre la toux sont à proscrire selon le magazine. Parmi lesquels le Bronchokod, l'Exomuc toux grasse, l'Humex toux sèche ou encore le Toplexil sans sucre. Et attention, les pastilles pour la gorge n'ont pas meilleure presse auprès de 60 millions de consommateurs. Les pastilles Drill et Strepsils seraient par exemple à bannir à cause d'un rapport bénéfice/risque défavorable.