Nevers : un spectacle aquatique fait polémique !

Aquatic Shark
12 octobre 2017
Par Diane Thibaudier
Une pétition a été lancée à Nevers pour dénoncer l’exploitation d’animaux aquatiques par la société Deep Blue Shark. Elle propose un spectacle itinérant avec des requins notamment.

Mais il n’y a pas que des requins ! La société Deep Blue Shark s’est installée à Nevers ce mercredi 11 octobre pour proposer son spectacle Aquatic Shark pendant quatre jours. Au programme donc, une quinzaine de requins, mais aussi trois otaries et des piranhas installés dans des camions, et qui font le tour de France. Et c'est bien là le problème ! L'entreprise fait polémique, elle est accusée de maltraitance puisque les animaux sont plusieurs dans des aquariums de petite taille (environ 25 000 litres d’eau pour 3 ou 4 animaux).

Une pétition et des procès verbaux

A peine installée, l’entreprise itinérante a donc dû faire face à la colère des habitants de Nevers. La municipalité, qui assure qu’elle n’est pas à l’origine de la venue du spectacle, a immédiatement fait enlever l’affichage publicitaire sauvage qui avait fleuri dans toute la ville. La police municipale s’est ensuite déplacée sur place pour dresser une quinzaine de procès verbaux. Une pétition a même vu le jour pour faire interdire le spectacle Aquatic Shark. Elle est en ligne sur le site mesopinions.com et recense déjà plus de 25 000 signatures. Les auteurs de cette pétition sont très en colère : « Il est très choquant de voir ces animaux marins confinés dans des espaces aussi restreints, totalement incompatibles avec les besoins de leur espèce dans leur élément naturel ». Pour eux, l’attraction itinérante n’a sa place ni à Nevers ni dans aucune autre commune de France. Ils ont donc décidé d’interpeller le maire de Nevers, Denis Thuriot.

Seulement voilà, la municipalité ne peut rien faire, à son grand désarroi ! La mairie a tenu à préciser qu’elle n’avait en aucun cas demandé à la société Deep Blue Shark de venir s’installer à Nevers plusieurs jours pour son spectacle. Et l’attraction étant installée sur un domaine privé, impossible de leur faire quitter les lieux. En revanche, une visite de sécurité improvisée a été menée pour vérifier que les spectacles se déroulaient en toute sécurité pour les curieux. La commission n’a relevé aucune infraction. Il faudra donc attendre sagement son départ, prévu pour le début de semaine prochaine.