L'Equipe du Matin Vibration

Nouveau code vestimentaire à l'école : chacun s'habille comme il veut !

10 septembre 2018 à 06h50 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay

De nombreuses écoles interdisent à nos enfants de porter certains vêtements jugés trop courts ou pas assez élégants. Un établissement vient de mettre en place un nouveau code vestimentaire : chacun fait ce qu'il veut ! Pour ou contre ? Faut-il remettre l'uniforme à l'école ? Cette question revient extrêmement souvent en France, afin d'éviter les inégalités sociales. Bon nombre d'établissements scolaires ont d'ailleurs déjà un réglement qui oblige les élèves à oublier certains vêtements. La plupart du temps, les jeunes filles n'ont pas le droit aux jupes trop courtes, aux décolletés trop profonds... et les garçons doivent s'abstenir de porter des jeans trop larges ou des casquettes.

Mais ces codes vestimentaires vont peut-être bientôt changer ! Une école californienne a décidé de mettre en place un nouveau réglement pour cette rentrée scolaire : côté habillement, chacun fait exactement ce qu'il souhaite ! Finies les shorts trop courts, les leggings trop moulants et les sandales uniquement dédiées aux vacances. Dans la Unified School District d'Alameda, chaque élève peut porter ce qu'il a envie de porter... même si c'est un pyjama !

Ni violence, ni propos haineux... 

L'idée des dirigeants de cette école plus que moderne, c'est de favoriser le féminisme et de lutter contre le "body-shaming", comprenez "la honte de son propre corps". Ce nouveau "non dress-code" permet donc aux enfants de porter tout ce qui leur fait plaisir et surtout tout ce qui caractérise leur personnalité : chapeau, bottes, décolletés, jeans déchirés, costard cravate et compagnie !

Attention, cette école ne fait pas non plus l'apologie du "n'importe quoi". Certaines règles restent maintenues concernant le code vestimentaire : pas de vêtements représentants des images de violence, pornographie, racisme ou drogue. Et les élèves doivent toujours porter des vêtements qui couvrent les parties génitales, les fesses et les mamelons. C'est même inscrit noir sur blanc dans le réglement !