La Minute Eco : l'assurance-vie

La Minute Eco : l'assurance-vie

22 janvier 2021

Vibration

La Minute Eco : l'assurance-vie

La Minute Éco

Mots-clés: La Minute Éco

Bonjour à tous,

On a beaucoup parlé ces derniers jours des 26 milliards d’euros placés par les Français sur leur livret A. Mais on a beaucoup moins parlé de la contre-performance de l’assurance-vie. Pour le coup, parmi les 38 millions de Français qui possèdent un contrat, certains ont dû piocher dedans pour faire face à la crise.

Au final, sur l’année écoulée, le solde entre les sommes déposées et les sommes retirées est négatif de plus de 7 milliards d’euros.

Cela veut-il dire que l’assurance-vie est un moins bon placement que le livret A ? Loin de là. En moyenne, les sommes versées sur les contrats d’assurance vie auront généré 1,7 % d’intérêts l’an dernier. En face, le livret A ne donne que 0,5 %.

Vous me direz, l’un est défiscalisé, et pas l’autre, mais c’est faux : tant que l’argent reste sur le contrat d’assurance-vie, il ne paye pas d’impôt. C’est seulement en cas de rachat partiel qu’il y a des taxes à payer, et encore ne portent-elles que sur la partie intérêts du rachat. C’est un peu compliqué, mais pour faire simple, retenez que la fiscalité n’est pas un sujet.

Alors, pourquoi le livret A a-t-il autant la cote ? tout simplement parce qu’il est simplissime d’y déposer de l’argent, mais aussi de le retirer, ce qui n’est pas le cas de l’assurance-vie. Il faut souvent payer des droits d’entrée, de 1 % ou moins en négociant. Et le rachat peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines. 

Il n'empêche, avec 1,7 % d’intérêts en moyenne en 2020, et avec une inflation négative de 0,3 %, 1 000 euros placés sur un contrat d’assurance vie ont généré environ 20 euros d’intérêts, contre à peine plus de 5 euros, avec un livret A. 

À lundi !

I