La Minute Eco : les effets positifs de l'arrivée voitures électriques low-cost

La Minute Eco : les effets positifs de l'arrivée voitures électriques low-cost

25 mars 2021

Vibration

La Minute Eco : les effets positifs de l'arrivée voitures électriques low-cost

La Minute Éco

Mots-clés: La Minute Éco

Tout le monde s’excite avec l’arrivée des nouvelles voitures électriques low-cost, en bon Français, à bas prix, qui vont arriver en France cette année. Je vous ai parlé, par exemple, de la Dacia Spring que l’on peut acheter pour un peu plus de 13 000 euros, mais qui avec certaines aides régionales ou locales, peut tomber sous les 5 000 euros, voire encore moins.

La voiture commence à être essayée par la presse spécialisée, et globalement l’accueil est plutôt trés favorable. A ce prix-là, vous avez une vraie bonne voiture électrique, avec une autonomie moyenne de 150 kilomètres, qui peut atteindre jusqu’à 300 km en ville. 

Beaucoup de journalistes auto attendent les voitures chinoises, qui pourraient débarquer en Europe et en France, aides comprises, sous la barre des 10 000 euros. Un modèle très populaire en Chine est même proposé à 3 500 euros. 


Mais lorsqu’un produit débarque sur un marché en bouleversant les prix de référence, il ne fait pas que secouer la concurrence installée, et revoir la grille de prix des voitures en attente de lancement.

Il déstabilise aussi le marché de l’occasion. Or, oui, il y a bien évidemment un marché de la voiture électrique d’occasion. Un marché qui, en prime, permet aussi d’accéder à des aides à l’achat. Résultat, il faut s’attendre à un véritable effondrement des tarifs des voitures électriques d’occasion. Plus les modèles seront anciens, je parle en années et non en dizaines d’années, plus leur valeur résiduelle sera réduite. En effet, à quoi bon acheter une voiture électrique vieille 5 ou 6 ans, aux mêmes performances qu’une voiture électrique toute neuve, à la moitié de son prix ?

Il y a donc fort à parier que l’on va pouvoir trouver des Renault Zoé, la voiture la plus vendue en Europe, récentes, avec peu de kilomètres au compteur, pour moins de 5 000 euros, avant les aides à l’achat. Autrement dit, la voiture électrique d’occasion pour les trajets de tous les jours pour 2 000 ou 3 000 euros, c’est pour demain.

I