Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Après le label ville fleurie, le label ville prudente

16 novembre 2017 à 09h19 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Aménagement de pistes cyclables / Pixabay

« Et si on notait les villes en fonction de leur sécurité routière ? » C’est la question que s’est posée l’association Prévention Routière. Cette dernière va présenter la semaine prochaine une initiative lors du salon des maires à Paris : le label « ville prudente ». Décryptage :

En France, une victime de la route sur trois est tuée en agglomération. Les piétons, les personnes âgées et les conducteurs de deux-roues payent le plus lourd tribut. L’an passé par exemple, 162 cyclistes ont perdu la vie dans un accident de la route, soit 13 de plus que l’année précédente. C’est pour lutter contre ce phénomène qu’un dispositif va être mis en place dans le but de limiter les drames.

Un label pour récompenser les bons élèves

C’est un label que beaucoup de villes vont vouloir s’arracher. A l’image du modèle des Villes et villages fleuris qui récompensent les efforts des espaces verts municipaux, l’association Prévention Routière va présenter dans les prochains jours sa nouvelle initiative : le label ville prudente. L’objectif de ce dispositif est de rendre visibles les bonnes pratiques au niveau local.

Qui y a droit ?

Pas la peine d’être une grande métropole pour candidater. Un petit village de 200 âmes le peut également. Au contraire. Généralement, ces communes rencontrent beaucoup moins de problèmes en matière de stationnement gênant ou de problème de sécurité. Du côté de l’association Prévention Routière, on espère pouvoir quadriller le territoire d’ici cinq à six ans.

Comment faire pour avoir cinq cœurs ?

Concrètement, les villes auront jusqu’au 30 avril prochain pour s’inscrire sur le site de l’association. Les municipalités rempliront un questionnaire en ligne et répondront à des questions du type « Avez-vous mis en place des zones 30 en centre-ville ? » ou encore « Avez-vous installé des voies, bandes cyclables ou autres aménagements cyclables ? ». Une fois le questionnaire rempli, des inspecteurs viendront contrôler vos réponses. Puis en fonction du résultat, vous attribueront entre une et cinq routes en forme de cœur.