Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Après Nice et Barcelone, New-York cible d’une attaque à la camionnette

01 novembre 2017 à 07h15 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Voiture de police américaine / Pixabay

Il y a comme des airs de déjà vu. Hier à Big Apple, un chauffard a percuté un groupe de cyclistes dans le quartier new-yorkais de Manhattan. Le dernier bilan fait état d’au moins 8 morts et d’une douzaine de blessés. L’auteur présumé de l’attaque a été arrêté. Récit :

Une attaque similaire à celles de Nice et Barcelone 

Les New-Yorkais n’avaient plus connu cela depuis le 11 septembre 2001 : une attaque sur leur sol. Hier après-midi, alors que beaucoup de personnes s’apprêtaient à célébrer la fête d’Halloween, l’effroi s’est emparé de la foule. Aux alentours de 15h15 (20h15 heure française), une camionnette louée chez l’entreprise Home Depot, a emprunté une piste cyclable sur près d’un kilomètre et a fauché tout ceux qui circulaient dessus. Sa course folle s’est arrêtée dans un bus de ramassage scolaire.

L’homme âgé de 29 ans a ensuite sorti un fusil à air comprimé ainsi qu’un fusil de paint-ball. Les policiers ont alors fait feu, l’ont touché à l’abdomen avant de l’appréhender. Selon plusieurs médias, il aurait crié « Allah Akbar » en sortant de la camionnette. Derrière lui, le suspect laissera au moins 8 victimes ainsi qu’une douzaine de blessés ainsi que des cadres de vélos tordus et écrasés, seuls témoins du drame qui vient de se produire.

Le quotidien reprend déjà le dessus

New-York a cette particularité de bouger sans cesse. Malgré le drame, la vie a déjà repris son cours. Même si la sécurité va être renforcée dans les grandes villes américaines, le gouvernement, le maire et le chef de la police de New-York ne prévoit pas d’annuler le défilé d’Halloween dont l’arrivée est prévue à moins de deux kilomètres du lieu de l’attaque. Ces mêmes forces de l’ordre seront aussi présentes lors du marathon qui se déroulera le dimanche 5 novembre.

Difficile de lutter contre le terrorisme de l’intérieur

Les Américains pensaient sûrement que le pire était derrière eux. Mais avec les récents événements dont l’attaque de Las Vegas qui avait fait au moins 59 morts, les autorités étaient sur leur garde. Depuis le 26 octobre, les compagnies aériennes proposant des vols en direction des Etats-Unis doivent désormais soumettre leurs passagers à un interrogatoire et à une fouille plus poussée. Or, comment lutter contre les attaques provenant de l’intérieur du pays ? La Maison-Blanche réfléchit encore à la question.