Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Assurances : Axa va verser 300 millions d'euros à 15 000 restaurateurs

10 juin 2021 à 10h26 Par Iris Mazzacurati
Un restaurant fermé durant la crise sanitaire.
Crédit photo : Redaction / Iris Mazzacurati - Photo d'illustration

Axa veut tourner la page de la controverse. L'assureur s'est résigné à débloquer une enveloppe de 300 millions d'euros pour 15 000 de ses clients restaurateurs, espérant mettre fin à une longue liste de procès sur la question des pertes liées au Covid-19.

Un bras de fer oppose depuis de nombreux mois l'assureur à des centaines de ses clients restaurateurs contraints de fermer pendant des mois en raison de l'épidémie de Covid-19. Ils lui reprochent d'avoir refusé d'indemniser leurs pertes d'exploitation liées à la crise sanitaire et l'ont attaqué en justice. De son côté, Axa estimait que ses contrats ne couvraient pas les pertes liées à un épisode de pandémie.

Le groupe a recensé pas moins de 1 500 procédures judiciaires engagées en France. Les décisions - y compris en appel - se sont révélées hétérogènes. Mais force est de constater que l'assureur a souvent perdu.

Axa avait subi en mai devant une cour d'Aix-en-Provence sa première défaite en appel face à un restaurateur marseillais. La cour d'appel de Bordeaux a en revanche débouté lundi 7 juin, un restaurant local.

Et la situation ne semblait pas prête de s'améliorer pour l'assureur : le Syndicat des Indépendants (SDI) avait annoncé en mai l'assigner en justice pour le compte d'une dizaine de ses adhérents devant plusieurs tribunaux.

Un "malentendu"

"Je regrette tout ce qui s'est passé, parce qu'on était divisé avec les restaurateurs par un malentendu. On a vu que les cours d'appel ont jugé dans plusieurs directions. On veut mettre ça derrière nous", a déclaré jeudi sur Europe 1 Thomas Buberl, le directeur général du groupe Axa.

L'assureur a décidé de débloquer une enveloppe de "300 millions pour les 15 000 restaurateurs qui sont des clients Axa pour qu'on puisse accompagner la relance", a-t-il précisé, insistant sur le fait que "cette solution n'est pas une indemnisation, c'est une transaction".

Ce qui signifie que si les clients l'acceptent, ils devront du même coup renoncer à toute action en justice contre l'assureur dans ce dossier.

"On offre une transaction à beaucoup de monde qui n'ont rien demandé, même les gens qui ont perdu (en justice) ont maintenant le droit à cette transaction", a mis en avant M. Buberl.

"Axa a 100 millions de clients, pour 15 000 on met 300 millions sur la table, c'est vraiment une grosse somme", a-t-il insisté, précisant que les agents du groupe vont désormais travailler sur le terrain pour évaluer les besoins de chaque client.





(Avec AFP)