Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

"Avec ou sans" Covid, les JO de Tokyo auront lieu en 2021

07 septembre 2020 à 14h56 Par Iris Mazzacurati avec AFP
Ces JO auront pour thème "la reconstruction".
Crédit photo : Pixabay

Annulés en mars dernier, les Jeux olympiques de Tokyo se tiendront en juillet 2021, "avec ou sans » Covid-19 a déclaré ce lundi 7 septembre à l’AFP, le vice-président du Comité international olympique (CIO) pour les JO-2020, John Coates.

Ils avaient été annulés le 24 mars dernier à cause de la pandémie. Initialement prévus du 24 juillet au 9 août 2020, les J.O. de Tokyo avaient été reportés au 23 juillet 2021.

Fini les reports et les incertitudes. On sait aujourd’hui que ces olympiades si particulières seront maintenues "avec ou sans" coronavirus. Ce sont les mots de John Coates, le vice-président du Comité international olympique (CIO) pour les JO 2020. "Ce seront les Jeux qui auront vaincu le Covid, la lumière au bout du tunnel." a-t-il ajouté.

"Un groupe de travail a été mis en place pour examiner les différents scénarios possibles pour 2021" : combien de spectateurs autorisés dans les stades ? Quel protocole sanitaire ? Autant de questions encore en suspens.

Les Jeux olympiques se dérouleront jusqu’au 8 août 2021, et les Jeux paralympiques, du 24 août au 5 septembre 2021. Ils auront pour thème "la reconstruction après les ravages causés par le tsunami", en référence au tremblement de terre et au raz-de-marée qui ont ravagé le Japon en 2011.

Si les autorités nippones ont affirmé ne pas vouloir remporter les JO une seconde fois, de récents sondages ont indiqué d’une majorité de Japonais préférerait attendre la fin de la pandémie.

11,5 milliards d'euros ont été investis dans ces Jeux par le Japon. Mais ça c’était avant la pandémie, le report devant en augmenter encore le coût. De son côté, John Coates a annoncé avoir dépensé "quelques 800 millions de dollars supplémentaires pour soutenir les fédérations internationales, dont les revenus seront amputés cette année, et les comités olympiques nationaux."