Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Aya Nakamura révèle qui est l’homme de « Djadja »

20 février 2019 à 10h18 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Aya Nakamura

Djadja existe vraiment. Aya Nakamura raconte à quel homme précisément sa chanson fait référence.

Près d’un an après sa sortie, la chanson Djadja d’Aya Nakamura est encore dans toutes les têtes. Pendant très longtemps, le public français s’est demandé ce qu’était un « djadja ». La chanteuse de 23 ans a donc plusieurs fois livré une définition de ce terme, comme dans la Boite à Questions de Canal + en octobre dernier : « C’est un mec comme tout le monde qui va raconter des salades sur une fille. Un djadja, c’est un menteur ! ». Malgré ces explications claires, les médias ne cessent de lui réclamer d’expliquer les paroles de son tube. Aya Nakamura a alors avoué en avoir assez de se répéter…

« DJADJA » EST LA VENGENCE D’AYA NAKAMURA

Mais nos confrères de Paris Match ont été malins. Ils ont détourné la question en demandant plutôt à la jeune femme de révéler l’identité du fameux « Djadja » qu’elle dépeint dans sa chanson. « C’est quelqu’un que j’estimais beaucoup et j’ai entendu qu’il faisait circuler de fausses rumeurs sur moi. Au lieu de me confronter à lui, et comme les filles sont toujours considérées comme des menteuses dans ce genre de situations, j’ai préféré écrire le titre que vous connaissez. Je ne lui parle plus, mais je ne suis pas sûre que ça lui ait beaucoup plu ! », a-t-elle expliqué.

LES CHANSONS D’AYA NAKAMURA SONT AUTOBIOGRAPHIQUES

L’histoire de Djadja est donc inspirée de faits réels. « J’écris tous mes textes moi-même. La plupart sont autobiographiques », a encore avoué Aya Nakamura avant d’évoquer les reproches que certaines personnes lui font parfois concernant son style d’écriture : « Quand je discute avec quelqu’un, une phrase peut m’interpeller parce qu’elle sonne bien, je la note et elle me sert de point de départ. Les gens m’ont beaucoup dit que mes paroles ressemblaient trop à du langage parlé. Mais je ne vois pas en quoi ça pose problème ». En tout cas, la technique fonctionne puisqu’Aya Nakamura, de son vrai nom Aya Dianoko, séduit à nouveau les Français avec les titres Copines et La Dot, tous deux issus de son nouvel album Nakamura.