Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Beauvau de la sécurité : ouverture aujourd’hui du grand débat sur la police

01 février 2021 à 10h17 Par Iris Mazzacurati
Emmanuel Macron avait annoncé début décembre cette large consultation inédite, dans un contexte explosif.
Crédit photo : Wikimedia Commons / AdelfunsCastellae / photo d'illustration

Le "Beauvau de la sécurité", grande concertation nationale sur la police, s'ouvre lundi 1er février avec l'ambition de présenter une "grande loi" sur la sécurité intérieure "avant la présidentielle".

Le chef de l'Etat, dont la politique régalienne est souvent vue comme un angle mort de son action, a fait de la sécurité une des priorités de la fin de son quinquennat. Ce "grand débat" sur la police, prévu pour durer quatre mois, peut se lire comme une nouvelle brique dans cette stratégie de reconquête.

Loi de Sécurité globale contestée dans la rue, fronde syndicale contre la reconnaissance des contrôles au faciès, émoi national après le tabassage par des policiers du producteur de musique Michel Zecler : c'est dans un contexte explosif qu'Emmanuel Macron avait annoncé début décembre cette large consultation inédite.

Avec la tenue du "Beauvau", du nom de la place où est situé le ministère de l'Intérieur, le chef de l'Etat dit vouloir "améliorer les conditions d'exercice" des forces de l'ordre et "consolider" les liens avec les Français.

En effet, le Premier ministre Jean Castex insistera sur "l'objectif de renforcer le lien entre la population et la police", "la conciliation des opérations de police et la liberté fondamentale d'informer" et le "devoir d'exemplarité" des forces de l'ordre, selon son entourage.

Ces discussions doivent accoucher de "7 ou 8 propositions très fortes que je proposerai au président de la République", a indiqué Gérald Darmanin.



(Avec AFP)