Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Bigflo et Oli accusés de plagiat par un artiste toulousain

21 septembre 2020 à 16h10 Par A.L.
Les deux frères viennent d'annoncer le Rose Festival.
Crédit photo : © Polydor

Après trois ans de travail, Bigflo et Oli viennent récemment d'annoncer le lancement de. leur propre festival de musique toulousain, baptisé "Rose Festival". Malheureusement, l'affiche de leur projet est pointée du doigt pour plagiat par un artiste de la ville rose.

Le 16 septembre dernier, Bigflo et Oli annonçaient avec fierté le lancement de leur propre festival dédié aux musiques actuelles et baptisé "Rose Festival". En projet depuis 3 ans, cet évènement, qui doit normalement avoir lieu en septembre 2021 a un nom en référence à la ville natale des deux artistes, aussi appelée la "ville rose". Seulement voilà. Quelques jours après avoir levé le voile sur cette fameuse surprise, Fräneck Kcenärf, un artiste toulousain, a accusé Bigflo & Oli de plagiat sur son compte Facebook. En effet, ce dernier affirme que l'affiche de Rose Festival a totalement été copiée sur son propre travail. "Ça pompe, oui, mais ça pompe local !", a-t-il écrit en légende de sa publication qui dévoile également un extrait de son livre Casanier ainsi que le visuel de l’édition 2019 du festival street art Rose Béton afin de prouver ses dires.

Plagiat 3000 Ça pompe, oui, mais ça pompe local ! Tu peux être fier mec.

Publiée par Fräneck Kcenärf sur Jeudi 17 septembre 2020

Pourtant, lorsqu'ils ont pris connaissance de ces accusations, les deux frères n'ont pas semblé plus embêtés que cela... "Calme-toi Roro. C'est qu'un logo", ont-ils en effet répondu à un internaute qui parlait du problème. 

"Ça me dépasse un peu. C’est un peu tiré par les cheveux. Tapez 'yeux', 'mur' sur giphy c’est ultra populaire. C’est une image très populaire donc je comprends pas", a pour sa part déclaré au HuffPost, Malick Simple, le graphiste à l’origine de l’affiche du Rose Festival. "C’est un logo qu’on a créé avec Bigflo et Oli pour la marque Visionnaire et c’est devenu l’image du festival. Le logo va devenir un petit personnage animé avec des bras et des jambes", a-t-il continué, ajoutant : "l’image des yeux dans le noir derrière un mur est bien connue de tous et universelle (...) surtout elle n’appartient à personne". À l'heure actuelle, les rappeurs n'ont pas repris la parole publiquement sur cette polémique.