Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bourges : la statue de Jacques Cœur taguée pendant le week-end

22 juin 2020 à 07h30 Par Guillaume Pivert
L'inscription a été découverte dimanche soir sur la statue de Jacques Coeur à Bourges.
Crédit photo : François Cormier-Bouligeon, député du Cher

L’inscription « colonialisme ? » a été taguée sur le socle de la statue.

« Colonialisme ? ». C’est l’inscription, en lettres rouges, découverte sur le piédestal de la statue de Jacques Cœur en centre-ville de Bourges ce week-end, indique Le Berry Républicain. Une enquête est en cours pour retrouver celui, ou ceux, qui ont dégradé le monument.

 

Les réactions sont nombreuses après cet acte de vandalisme. Pascal Blanc, le maire de Bourges, juge que « le communautarisme est en route ». Son opposant au second tour des municipales, le socialiste Yann Galut, dénonce « un acte de vandalisme inacceptable ». De son côté, le député LREM du Cher, François Cormier-Bouligeon fait par de sa « profonde colère ». « Nous pourrions mettre cette dégradation de la statue de notre grand Jacques sur le compte de l’ignorance. Mais l’ignorance a bon dos » écrit le parlementaire dans un communiqué, jugeant que « des forces, séparatistes, indigénistes, communautaristes sont à l’œuvre ».

 

Né à Bourges, Jacques Cœur (1400-1456) fut réputé être l’homme le plus riche du royaume de France. Grand argentier du roi Charles VII, le banquier et armateur fut l’un des premiers marchands à entretenir des relations commerciales poussées avec le Moyen-Orient.