Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Bourgogne : les touristes au rendez-vous dans le Haut-Folin

17 février 2021 à 07h30 Par Etienne Escuer
Le Haut-Folin a attiré beaucoup de monde ces dernières semaines.
Crédit photo : Parc naturel régional du Morvan.

Les touristes sont venus en masse dans le Haut-Folin ces dernières semaines.

Les touristes étaient au rendez-vous ces dernières semaines dans le Haut-Folin, à la frontière entre la Nièvre et la Saône-et-Loire. Enneigé tout le mois de janvier, le point culminant du massif du Morvan a attiré bon nombre de promeneurs et promeneuses. Une fréquentation record le mois dernier, selon Sylvain Mathieu, président du parc naturel régional du Morvan. « On a eu un enneigement assez exceptionnel », confie-t-il. « Et avec la crise sanitaire, comme les gens ne peuvent plus rien faire, il sont venus en très grand nombre sur le Haut-Folin. »

Comment expliquer cet afflux de touristes ? « Je pense que les gens venaient simplement rechercher un bol d’air », estime Sylvain Mathieu. « Le Haut-Folin, c’est un peu comme une île qui s’élève au milieu de la Bourgogne, une espèce d’île blanche au milieu d’une mer verte. » 

Écouter le podcast

Un succès qui s’explique aussi par le buzz autour de ces images du massif enneigé, partagées en masse sur les réseaux sociaux. « Ça a fait un effet boule de neige, si vous permettez l’expression ! », poursuit le président du parc naturel régional du Morvan. Même sans neige ces derniers jours, les touristes répondent encore présent pour ces vacances de février. « Le public type du Haut-Folin, c’est une famille avec des enfants, qui vient faire un petit tour de luge. On sent que les gens ont besoin de décompresser, de sortir prendre l’air. Les deux derniers week-ends, il pleuvait, et il y avait malgré tout des promeneurs qui venait prendre le grand air. »

Écouter le podcast

Seul point noir : les restaurants, fermés à cause de la crise sanitaire, ne peuvent malheureusement pas profiter de cet affluence record. Pas de fréquentation massive ailleurs dans le département, la plupart des hébergements et musées étant fermés à cette période de l’année, habituellement creuse.