Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Cher : 3000 euros de récompense pour retrouver son fils disparu

29 novembre 2017 à 15h51 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : Page Facebook "Retrouvons Mat"

Une mère de famille offre 3000 euros à qui pourra l’aider à retrouver son fils. Mathieu Caizergues est porté disparu depuis le mois de juin dernier.

Il est gendarme au sein de l’Escadron de Gendarmerie Mobile de Saint-Amand-Montrond, dans le Cher. Mais Mathieu Caizergues a disparu alors qu'il se trouvait sur l’île de la Réunion. C’est là-bas, qu’il avait été envoyé en mission pour trois mois. Et après être parti en randonné sur les sentiers de Mafate, le 23 juin dernier, il n’a plus jamais donné de nouvelles à ses proches. Le jeune homme de 24 ans était d’ailleurs parti avec deux autres individus, qui ont été placés en garde à vue au moment des faits. Les deux hommes n’avaient signalé la disparition de Mathieu que trois heures après l’avoir vu pour la dernière fois. Une information judiciaire avait été ouverte à l’encontre de ces deux randonneurs.

« Nous, ta famille, sommes en train de mourir à petit feu »

Mais ça ne suffit évidemment pas pour la famille de Mathieu Caizergues. Le plus important désormais, c’est de retrouver sa trace. A-t-il fait une chute lors de cette promenade ? Est-il parti volontairement ou lui a-t-on fait du mal ? C’est ce que sa mère essaye de savoir depuis maintenant plus de cinq mois. Delphine Caizergues vient d’ailleurs de poster un nouvel appel à l’aide sur la page Facebook dédiée aux recherches « Retrouvons Mat ». Elle propose une récompense à toute personne qui pourrait avoir des infos capitales sur la disparition de son fils, ou mieux qui pourrait aider à le retrouver. « J’offre ce que j’ai, 3000 euros, à la personne qui nous mènera à toi » assure la mère de famille sur les réseaux sociaux. Delphine Caizergues reste persuadée que quelqu’un sait où se trouve son fils. La mère du militaire disparu s’engage également à protéger l’anonymat de la ou des personnes qui pourraient avoir des informations sur Mathieu.

Aucune information n'a filtré des gendarmes en charge de l'enquête sur place

Au début du mois déjà, Delphine Caizergues, qui habite dans le département de l’Hérault, s’était rendue sur l’île de la Réunion, dans l’espoir de récolter des infos ou des témoignages et de faire progresser l’enquête. Sans succès. La mère de famille n’a même pas réussi à obtenir les résultats de différents tests réalisés par les gendarmes sur place afin de savoir où le jeune homme aurait pu accidentellement tomber lors de sa randonnée.