Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Chômage : Nouvelle hausse en mars, l'Etat fait la grimace

27 avril 2017 à 12h27 Par Rédaction

Le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité a encore grimpé au mois de mars : +1,3% sur un mois. Il augmente en Pays de la Loire et en Centre Val de Loire mais stagne en Bourgogne-Franche-Comté.

Fin de quinquennat en eau de boudin

C’était l’une des promesses de campagne du candidat François Hollande : inverser la courbe du chômage en France avant la fin de son quinquennat. Cinq ans plus tard, difficile d’avoir le sourire en regardant les chiffres de l’Institution. Au mois de mars, le nombre de demandeurs d’emplois en catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité s’élève à 3,51 millions en métropole, 3,77 millions en comptant l’Outre-mer. La faute à une nouvelle envolée du chômage : + 1,3% au niveau national par rapport à février dernier.

D’ailleurs, depuis son arrivée à la tête de l’Elysée, 585 000 demandeurs d’emploi sans aucune activité ont grossi les rangs de Pôle Emploi. Lors de son mandat, son prédécesseur Nicolas Sarkozy en avait enregistré 745 000 de plus.

Un véritable coup dur pour l’actuel chef de l’Etat, d’autant que la fin de l’année 2016 et le début d’année 2017 avaient laissé paraître une embellie rapidement étouffée par ce début de printemps catastrophique. Ce mois de mars est le plus mauvais depuis quatre ans. En effet, Pôle Emploi a enregistré 43 700 personnes supplémentaires sur la période.

De son côté, le Ministère du Travail se veut rassurant. Il rappelle qu’il n’y a jamais eu autant de créations d’emplois en 2016 depuis 2007 et que les déclarations d’embauche au premier trimestre 2017 ont atteint un niveau historiquement haut. Pour autant, leurs effets ont toujours du mal à se faire sentir sur la courbe.

Qu’en est-il chez nous ?

La situation du chômage en France ne doit pas nous faire oublier celle de l’année passée. En effet, si le nombre de demandeurs d’emplois en catégorie A a grimpé entre février et mars 2017 en Bourgogne-Franche-Comté (+0,1%), Pays de la Loire (+1,5%) et Centre Val de Loire (+2,1%), il est en revanche en baisse si l’on compare ces chiffres à ceux de l’an passé à la même période.

Ainsi sur un an, le chômage baisse de 0,8% en Centre Val de Loire, de 2,3% en Pays de la Loire, et de près de 4% en Bourgogne-Franche-Comté. On observe d’ailleurs que globalement, le nombre de demandeurs d’emplois diminue chez les moins de 25 ans et chez les 26-49 ans. En revanche, le chômage des seniors se cesse de progresser.

Voici un tableau récapitulatif :

Evolution du chômage entre février et mars 2017 :

Le Pen / Macron : quel avenir pour le chômage ?

Si les prévisions de l’Insee (baisse) et de l’Unédic (hausse) sont opposées en ce qui concerne le chômage en France, tous ces pronostics pourraient être remis en cause par la politique économique du prochain locataire de l’Elysée.

  • Emmanuel Macron prône le plein emploi, la baisse des charges pour les entreprises ou encore la généralisation de l’assurance chômage.
  • De son côté, Marine Le Pen préfère miser sur la priorité nationale à l’emploi et au patriotisme économique, en créant une taxe sur l’embauche de salariés étrangers.

Il reste encore deux mois à François Hollande pour conclure son quinquennat sur une bonne note. Espérons que d’ici, la courbe du chômage soit descendue sous la barre des 3 millions et demi de chômeurs.