Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Clinique de Cosne-sur-Loire : les modalités de licenciement se précisent

30 décembre 2019 à 13h54 Par Alicia Méchin
Après l’annonce de la liquidation judiciaire de la clinique de Cosne-sur-Loire, le personnel attend d’être officiellement licencié.
Crédit photo : Pixabay

Après l’annonce de la liquidation judiciaire de la clinique de Cosne-sur-Loire, le personnel attend d’être officiellement licencié. Les premières lettres doivent être envoyées à partir du 7 janvier.

Les modalités de licenciement se précisent pour les salariés de la clinique de Cosne-sur-Loire dans la Nièvre, placée en liquidation judiciaire le 18 décembre dernier. Comme le précise Le Journal du Centre dans son édition du 30 décembre 2019, les lettres de licenciement seront envoyées 21 jours après la date de liquidation judiciaire, c’est-à-dire le 7 janvier 2020. Les salariés se verront alors proposés d’adhérer au contrat de sécurisation professionnelle. Ce dernier leur permet notamment de recevoir une rémunération à 75% du salaire brut pendant un an.

En parallèle, des solutions de reclassement doivent être proposées au personnel soignant. Il pourra intégrer un hôpital public pendant trois mois, à Cosne, La Charité ou encore Nevers. Ces propositions de reclassement doivent tomber fin janvier.

À noter que l’éventuelle question d’une reprise de la clinique de Cosne-sur-Loire est toujours sur la table. Le maire de la ville doit recevoir trois repreneurs potentiels la semaine prochaine. Affaire à suivre…