Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Collision mortelle à Montcenis (Saône-et-Loire) : six morts et un blessé grave

05 avril 2017 à 09h36 Par Rédaction

Le bilan de ce dramatique accident est l'un des plus lourds jamais enregistrés dans le département de Saône-et-Loire.

Samedi soir, il était aux alentours de 22h45 quand les pompiers ont été appelés sur la route départementale 680, sur le territoire de la commune de Montcenis (Saône-et-Loire), à la sortie de Torcy, entre le rond-point du bowling et la sortie «Creusot Ouest". Deux véhicules, une Renault Twingo et une Volkswagen Golf, venaient de se percuter violemment. Le choc fut d’une telle intensité que, dès leur arrivée, les services de secours constateront le décès de cinq personnes, toutes tuées sur le coup. Une sixième victime décèdera deux heures plus tard. Ce dimanche matin, une septième personne était toujours considérée en « urgence absolue », selon le sous-préfet d’Autun, Eric Boncourt. Ce blessé grave a été évacué au CHU de Dijon.

Ce dimanche à 11h00, les circonstances exactes de l’accident ne sont pas encore connues. Pour le sous-préfet d’Autun, cité par France 3 Bourgogne: « Ce type d'accident est tout à fait exceptionnel sur cette route. on est plus habitué à des accidents sur la Route Centre-Europe Atlantique ou l'autoroute. Sur cette route (NDLR : la RD 680), c'est extrêmement rare".

Les six personnes décédées, une jeune fille et 5 hommes, avaient entre 20 et 30 ans et résidaient à Autun (pour les passagers du véhicule Renault) ainsi que dans la région Creusotine (pour les occupants du véhicule Vokswagen). Le bilan est l’un des plus lourds jamais enregistré dans le département.

Ce matin, la RD680 était fermée à la situation et une double déviation était mise en place pour les véhicules circulant en provenance ou en direction d’Autun.

Le dimanche 8 janvier dernier, le département avait déjà été endeuillé par un accident de car sur la RN 79 à hauteur du viaduc de Charolles, quatre ressortissants portugais avaient trouvé la mort. Ce jour là, le verglas avait été évoqué comme cause probable de l’accident.