Info locale

Coronavirus : l’entreprise Kolmi en Maine-et-Loire recherche de la main-d’œuvre

16 mars 2020 à 16h08 Par Alicia Méchin
Pour faire face à la demande, et assurer les commandes, l’entreprise Kolmi recherche de la main d’œuvre.
Crédit photo : Rédaction

Pour faire face à la demande, et assurer les commandes, l’entreprise Kolmi recherche de la main d’œuvre. Pour rappel, l’entreprise angevine fabrique des masques de protection, très utilisés depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

L’activité ne désemplie pas à Kolmi Hopen, basé à Saint-Barthélemy-d’Anjou. Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la production est à son maximum. L’entreprise a même dû recruter au mois de janvier des personnes en CDD pour pouvoir faire face à la demande, et assurer donc le suivi des commandes. Mais ce n’est visiblement pas assez.

Selon Ouest France, la chambre de commerce et d’industrie et le préfet de Maine-et-Loire ont décidé de lancer un appel à la solidarité pour trouver de la main-d’œuvre ! Un courrier a alors été envoyé aux entreprises de la région, pour leur demander de prêter main forte. Kolmi est à la recherche d’opérateurs de production, de mécaniciens de maintenance, des magasiniers ou des caristes. « Au vu de la situation actuelle, l’idée est de se dire que certaines entreprises sont obligées de ralentir la cadence, nous explique Cyrille Laheurte, directeur général de la CCI Maine-et-Loire. Et dans cette période de baisse de production, elles pourront mettre à disposition la main d’œuvre qui est la leur ».

Et ce n’est pas pour rien de Kolmi lance un appel aux entreprises industrielles de la région. L’objectif est d’avoir de la main d’œuvre déjà qualifiée, qui n’a pas besoin d’être formée. Les entreprises candidates peuvent se manifester en s’inscrivant sur la plateforme dédiée à ce dispositif.