Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Coronavirus : premier décès en Centre-Val de Loire

18 mars 2020 à 06h26 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Les couloirs de l'hôpital d'Orléans.
Crédit photo : Vibration - Alicia Méchin

Un premier décès lié au coronavirus est à déplorer en Centre-Val de Loire.

L’Agence régionale de santé (ARS) du Centre-Val de Loire a annoncé mardi 17 mars dans la soirée le décès d’un premier patient porteur du coronavirus. Il s’agit d’un homme de 72 ans, hospitalisé depuis le 12 mars au Centre hospitalier de Dreux, en Eure-et-Loir. L’ARS recherche actuellement les personnes qui auraient été en contact rapproché avec cet homme.

 

Au moins 103 cas de coronavirus ont été confirmés en Centre-Val de Loire, selon l'ARS. Ils se situent essentiellement dans le Loiret (34), l’Eure-et-Loir (28) et l’Indre-et-Loire (25). Le Loir-et-Cher (9), le Cher (6) et l’Indre (1) sont moins impactés. Les départements du Loiret et de l'Eure-et-Loir devraient être prochainement plus fortement touchés, prévoit l’ARS, en raison de la proximité de ces territoires avec l’Ile-de-France, zone de circulation active du virus.

Nouveaux décès également en Bourgogne-Franche-Comté et Pays de la Loire

 

Quatre nouveaux décès sont également à déplorer en Bourgogne-Franche-Comté. Cela porte le total à dix dans la région. 156 personnes sont hospitalisées, dont 31 en réanimation. La Bourgogne-Franche-Comté dispose actuellement de 200 lits de réanimations, elle espère atteindre les 300 rapidement. Une deuxième personne est également morte à cause du coronavirus en Pays de la Loire. Il s’agit d’un homme de 91 ans, hospitalisé au CHU d'Angers. 13 personnes se trouvent actuellement en réanimation dans la région. Parmi elles, cinq cas de coronavirus ont été confirmés, huit sont en attente de résultats.

 

Le dernier bilan communiqué par les autorités sanitaires fait état de 175 décès liés au coronavirus en France, et 699 personnes placées en réanimation. Les autorités sanitaires invitent à respecter les mesures de confinement. Elles rappellent qu'il n'y a que de cette façon que l'on pourra freiner l'épidémie de coronavirus et permettre aux soignants de pouvoir prendre en charge tous les malades.