Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Coupe de France : le Sco d'Angers qualifié pour le dernier carré

06 avril 2017 à 09h13 Par Rédaction

La belle saison du Sco s'est poursuivie hier au stade Raymond-Kopa. Angers a dominé Bordeaux 2 à 1 pour composter son billet pour les demi-finales de la Coupe de France. Un match où le spectacle était autant en tribunes que sur le terrain.

C’est dans une ambiance survoltée qu’Angers recevait Bordeaux hier en fin de journée à l’occasion des quarts de finale de la Coupe de France. Les joueurs de Stéphane Moulin avaient à cœur de faire plaisir à leur public, dans un stade Raymond-Kopa fraîchement renommé, en l’honneur du Ballon d’or décédé le mois dernier.

Trois jours après la défaite dans le derby face à Nantes (2 – 1), les hommes de Stéphane Moulin ont d’abord montré un visage beaucoup plus conquérant en début de partie. Ils ont d’ailleurs été rapidement récompensés de leurs efforts avec une première banderille signée Kévin Bérigaud. Le joueur prêté par Montpellier a profité d’un excellent mouvement de Nicolas Pépé côté droit pour ouvrir le score (1-0, 8e).

Le Sco n’était d’ailleurs pas loin de doubler la mise quelques minutes plus tard, mais Famara Diedhiou est tombé sur un os nommé Carrasso. Le portier girondin était dans un grand soir. Une occasion gâchée puis une seconde qui va profiter aux Bordelais. Sur leur première occasion, les visiteurs égalisent : la passe géniale d’Adam Ounas trouve parfaitement Younousse Sankharé parti à la limite du hors-jeu. Le milieu de terrain arrivé en provenance de Lille trompe facilement Alexandre Letellier (1-1, 18e), titularisé à la place de Michel pour l’occasion.

Le Sco à 90 minutes du bonheur

Un coup derrière la tête qui aura le mérite de réveiller les locaux. Mangani (39e) puis Pavlovic (45+1) sont à deux doigts de donner l’avantage au score aux Scoïstes mais Cédric Carrasso poursuit ses exploits. A l’heure de jeu, il repousse encore une volée de Cheikh Ndoye. Le gardien des marines et blancs ne fait que repousser l’échéance. Sur l’action suivante, le capitaine angevin fait basculer la rencontre en concluant une contre-attaque des siens (2-1, 67e).

Le score n’évoluera plus malgré les derniers assauts girondins. Le Sco se qualifie au terme d’un match débridé et d’une victoire méritée. Prochain rendez-vous : le 25 avril toujours à Raymond-Kopa dans un derby de l’ouest contre Guingamp. Le vainqueur accédera au stade de France et affrontera le gagnant de l’autre rencontre entre le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco. D’ici là, l’opération maintien se poursuit en championnat.