Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Covid : les pays riches ont pré-acheté la moitié des doses de vaccins

17 septembre 2020 à 12h25 Par Iris Mazzacurati
Les pays qui en ont les moyens ont, par principe de précaution, passé commande auprès de multiples laboratoires, en espérant que dans le lot, au moins l’un des vaccins soit efficace.
Crédit photo : Pixabay - Photo d'illustration

Ils représentent 13% de la population mondiale. Un groupe de pays riches a déjà pré-commandé la moitié des futures doses de vaccins contre le Covid-19, alerte l'ONG Oxfam, mercredi 16 septembre, dans un rapport.

"Les pays riches qui ne représentent que 13% de la population mondiale ont déjà accaparé plus de la moitié (51%) des doses promises de vaccins contre le Covid-19", a averti Oxfam, l’ONG Oxfam "qui mobilise le pouvoir citoyen contre la pauvreté", alors que les ministres de la Santé et des Finances des pays du G20 se réunissent actuellement pour discuter de la pandémie mondiale.

Pour tirer ses conclusions, Oxfam a "analysé les accords que les sociétés pharmaceutiques et les producteurs de vaccins ont déjà conclus à travers le monde, pour les cinq principaux vaccins actuellement en phase 3 d'essais cliniques, sur la base des données collectées par Airfinity." Or, "ces entreprises n'ont tout simplement pas la capacité de fabriquer suffisamment de vaccins pour tous ceux qui en ont besoin.", ajoute l’ONG.

Les pays qui en ont les moyens ont, en effet, par principe de précaution, passé commande auprès de multiples laboratoires, en espérant que dans le lot, au moins l’un des vaccins soit efficace : "Même dans le cas - extrêmement improbable - où les cinq vaccins offrent des résultats probants, près des deux tiers (61%) de la population mondiale n'auront pas de vaccin avant au moins 2022. Il est beaucoup plus probable que certaines de ces expériences échoueront, laissant un nombre encore plus élevé de personnes sans accès à la vaccination."

"Oxfam et d’autres organisations dans le monde réclament un vaccin populaire accessible à tous, gratuit et distribué équitablement en fonction des besoins. Cela ne sera possible que si les sociétés pharmaceutiques autorisent la production de vaccins aussi largement que possible en partageant librement leurs connaissances sans brevets, au lieu de protéger leurs monopoles et de vendre au plus offrant."

L'Union européenne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Japon, notamment, ont déjà signé plusieurs contrats assurant la livraison de doses si les essais cliniques s’avéraient concluants.

Les Américains, eux, devraient même recevoir leurs doses dès le mois d'octobre, afin d'être prêts à les distribuer dans les 24 heures suivant une éventuelle autorisation sanitaire.