Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Crise : la jeunesse paie les pots cassés

07 novembre 2017 à 07h09 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Illustration d'un étudiant travaillant dans un café / Pexels

Les revenus moyens progressent avec l’âge. En revanche sur ces dix dernières années, les revenus par âge évoluent… mais pas de manière linéaire. S’ils ont tendance à grimper chez les seniors, ils ont plutôt tendance à stagner chez les jeunes. Décryptage :

La crise touche toutes les strates de la population, mais à des degrés divers. En premier lieu, les inégalités de revenus s’accroissent entre les plus riches et les plus pauvres, mais aussi entre groupes d’âges. Ainsi, selon une étude de l’Observatoire des inégalités, on constate que le niveau de vie moyenne des 60 – 69 ans a progressé de 13% sur ces six dernières années. En revanche, il a eu tendance à stagner chez les 18 – 29 ans.

Les raisons qui expliquent la hausse des inégalités

La plupart 60 – 69 ans sont nés au milieu des années 1950, soit avant la crise. Ces générations ont pu bénéficier de carrières complètes ou moins incomplètes qu’aujourd’hui. Ce qui leur assure une retraite à taux plein. De leur côté, les jeunes ont du mal à se faire une place sur le marché du travail, du fait du contexte de chômage actuel et de la précarité sur les niveaux de vie. Même diplômé, un jeune d’aujourd’hui a plus de mal à s’insérer qu’un jeune d’hier.

Autre différence, la croissance était en plein essor dans les années 50 alors qu’elle est en pleine stagnation depuis 2001. Résultat, les jeunes le paient aujourd’hui par des salaires très faibles.

Un rendez-vous pour comprendre les difficultés actuelles de la jeunesse

Dans deux semaines, l’Observatoire des inégalités organisera à Paris une formation professionnelle sur le thème « la jeunesse face aux inégalités ». L’objectif de ce rendez-vous est de mieux comprendre les réalités des jeunes d’aujourd’hui. Certes, les difficultés communes d’insertion professionnelle, de logement ou encore de santé sont les mêmes pour tous mais comment comparer la situation d’un jeune étudiant dont le studio est financé par sa famille et le jeune qui travaille dans la grande distribution à 17 ans comme intérimaire ?

C’est pour répondre à ce genre de problématique de l’Observatoire des inégalités va proposer le 21 novembre une formation qui prendra la forme d’une série de conférences pour les professionnels concernés par cette question. Une journée qui sera dédiée aux échanges et à la réalisation d’un état des lieux des inégalités auxquelles sont donc confrontés les jeunes à l’école, en matière d’emploi, de formation, de revenu ou encore de logement.