Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Des députés plaident pour des visites aux nouveau-nés au-délà des 100 km

07 mai 2020 à 16h22 Par Alicia Méchin
Une cinquantaine de députés LREM réclament que la visite à un nouveau-né soit considérée comme « motif familial impérieux ».
Crédit photo : Pixabay

Une cinquantaine de députés LREM réclament que la visite à un nouveau-né soit considérée comme « motif familial impérieux », permettant ainsi des déplacements à plus de 100 km.

A partir de lundi, les déplacements de moins de 100 km seront autorisés. Mais certains élus mettent en lumière un cas particulier. Une cinquantaine de députés de la majorité ont alors consigné une lettre adressée au Premier ministre, comme Pierre Venteau en Haute-Vienne, le député de l’Indre François Jolivet, les députées du Loiret Caroline Janvier et Stéphanie Rist, Pascale Fontenel-Personne de la Sarthe, Fabienne Colboc d’Indre-et-Loire, François Cormier-Bouligeon du Cher, Stella Dupont députée de Maine-et-Loire, ou encore Perrine Goulet de la Nièvre. 

Dans ce courrier, ils demandent au Gouvernement d’inclure les naissances dans la définition de « motif familial impérieux », qui permet d’autoriser les proches à faire plus de 100 km. Les députés précisent qu’il s’agirait uniquement des familles, pour des déplacements effectués « dans des conditions strictes, semblables ou équivalentes aux visites autorisées en Ehpad ». La notion de "motif familial impérieux" devrait être détaillée dans les prochains jours.