Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

DJ Snake chambre un célèbre footballeur sur Instagram (Vidéo)

17 janvier 2019 à 18h30 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : DJ Snake

Sur Instagram, un célèbre footballeur ose tacler DJ Snake. Le producteur français réplique alors et ça fait très, très mal. Regardez !

Plus de six mois après la demi-finale de la Coupe du monde de football entre la France et la Belgique, la rivalité entre les deux pays est toujours d'actualité sur la toile. Il n’est ainsi pas rare de voir certains internautes se taquiner ou encore des célébrités se chambrer dans les médias ou sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs exactement ce qui vient de se produire sur Instagram. DJ Snake a publié une vidéo de lui en train de danser dans son jet privé. Derrière lui, deux ses amis l’observent d’un air moqueur. 

La publication frôle le million de vues sur le réseau social et affiche des milliers de commentaires. Parmi tous ces messages, celui du footballeur belge Thomas Meunier évoluant au Paris Saint-Germain. Ce dernier écrit : « Tu ne sais vraiment pas danser ». La réponse du DJ français ne se fait pas attendre. « Mais je suis champion du monde ! », réplique-t-il, un brin taquin, faisant allusion à la victoire de l’Équipe de France de Didier Deschamps en finale de la Coupe du monde de football en Russie le 15 juillet dernier. Face à cette réponse, la toile s’enflamme et félicite le DJ. Sauf que le footballeur de 27 ans ne se laisse pas faire et renchérit : « Tu peux mieux faire niveau réplique ». 

Après avoir fait danser la planète entière au son de Magenta Riddim, Lean On, A Different Way ou encore Let Me Love You, DJ Snake, de son vrai prénom William, a réussi à réunir trois des plus grosses stars de l’industrie musicale sur un seul et même morceau : Taki Taki avec la rappeuse Cardi B, la chanteuse Selena Gomez et le chanteur dominicain et portoricain Ozuna. Le clip affole les compteurs sur Youtube avec plus de 914 millions de vues en l’espace de trois mois.