Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Droits TV : Canal+ sauve le foot français, à court terme et au rabais

05 février 2021 à 10h30 Par Iris Mazzacurati
Vendredi, Canal + s'est également dit prêt pour un nouvel appel d'offres sur les saisons suivantes du Championnat de France de football.
Crédit photo : Pixabay - photo d'illustration

C'était inattendu. Canal+ et le football français ont trouvé un accord jeudi 4 février pour la diffusion de la Ligue 1 jusqu'à la fin de la saison. Cela soulage le secteur à court terme mais n’efface pas les pertes drastiques entrevues par les clubs après une crise audiovisuelle sans précédent.

La Ligue 1 est sauvée, au moins pour l'instant ! Dès le 12 février prochain, pour la 25e journée, et jusqu'à la fin de la saison 2020-21, le diffuseur du football français s'appellera Canal+.

Intransigeante avec la Ligue de football professionnel (LFP) ces dernières semaines, la chaîne a finalement fait un geste envers les clubs, acceptant jeudi de racheter les droits TV de L1 et Ligue 2 délaissés en décembre par le diffuseur défaillant Mediapro, à un prix dérisoire.

Selon plusieurs sources, Canal+ a ainsi accepté de verser une allonge de 35 millions d'euros à la LFP, en échange de l'exploitation exclusive de l'intégralité des matches de Ligue 1 et de Ligue 2 restant à jouer jusqu'au mois de juin (soit 14 journées de Championnat).

Ces 35 millions d'euros s'ajoutent aux 332 millions d'euros par an déjà promis par la chaîne cryptée pour les 20% restants de la Ligue 1, qu'elle diffuse via un accord de sous-licence avec beIN Sports.

Une saison à 680 millions plutôt que les 1,2 milliards attendus

A la fin de la saison, Canal aura donc déboursé 367 millions d'euros, en plus des 3 millions d'euros négociés selon le média Les Jours pour la co-diffusion dimanche du Classique OM-PSG, et d'une somme non révélée pour la diffusion en janvier du Trophée des champions... Un triomphe pour Vincent Bolloré, Vivendi et Maxime Saada, le patron de la chaîne.

Pour la première fois depuis 1999, Canal+ regroupe tous les matches de la Ligue 1 sur son antenne, s'est félicité le patron de Canal+.

Les clubs n'ont ainsi plus à s'inquiéter de leur manque de visibilité jusqu'au mois de juin... Mais cet accord ne va pas régler instantanément la crise qui les touche depuis de longs mois: la LFP a ainsi anticipé une baisse de 49% des revenus télévisuels des clubs pour la saison 2020-2021 en Ligue 1, baisse chiffrée à 40% pour la Ligue 2.

Au final, les clubs auront perçu cette saison environ 680 M EUR, au lieu du 1,217 milliard espéré initialement, L1 et L2 comprises.

Cette annonce fait office d'immense retournement de situation pour le football français, en conflit ces dernières semaines avec son ancien diffuseur historique qui l'a assigné en justice sur les modalités de la ré-attribution des droits TV. Assignations que Canal+ ne prévoit pas, a priori, de retirer, selon une source proche du dossier.

Et après ?

Cet accord va signer pour de bon le départ de Mediapro du marché, avec la fermeture de sa chaîne Téléfoot, qui doit émettre jusqu'à la fin de la 24e journée, dimanche.

Le long chemin vers le sauvetage du football français ne fait en revanche que débuter. L'accord ne court en effet que jusqu'à la fin de la saison : il faudra ensuite renégocier la commercialisation des droits des prochaines saisons, avec les différents opérateurs intéressés.

Vendredi, Maxime Saada a affirmé que Canal + était prêt pour un nouvel appel d'offres sur les saisons suivantes du Championnat de France.



(Avec AFP)