Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Du nouveau dans l’affaire de la Mancelle tuée à Liège !

17 octobre 2017 à 11h18 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay.com

Un policier belge a été suspendu ces derniers jours à Liège. C’est lui qui avait recueilli les craintes de Louise sur le comportement de son voisin en 2015. Il n’avait alors rédigé qu’une simple fiche d’information.

Le meurtre de l’étudiante sarthoise aurait-il pu être évité ? En tout cas, la police de Liège a visiblement fait une erreur. En février 2015, Louise Lavergne s’était rendue au commissariat de Liège pour se plaindre du comportement étrange de son voisin. A l’époque, le quinquagénaire avait glissé un mot sous sa porte, la jeune femme avait ouvert et l’avait trouvé entièrement nu sur le palier. La Sarthoise de 22 ans avait donc déposé plainte auprès de la police. Mais le fonctionnaire qu’elle avait rencontré n’avait pas dressé de procès verbal, il avait simplement rempli une fiche d’information. Le signalement n’était donc pas remonté jusqu’au parquet, qui aurait pourtant pu avoir accès aux antécédents du quinquagénaire.

Des antécédents qui auraient sûrement entrainé le placement en détention du voisin de Louise à l’époque ! Il était en effet déjà connu des services de police et se trouvait même sous contrôle électronique. Il avait déjà été condamné deux fois pour des viols. Une nouvelle plainte pour des avances sexuelles déplacées aurait donc dû alarmer les policiers.

Son meurtrier présumé plaide le « coup de folie »

A cause de cette erreur, le quinquagénaire a pu continuer ses gestes déplacés à l’encontre de la jeune femme. Jusqu’à ce terrible « coup de folie ». Le 9 octobre dernier, la Sarthoise a été retrouvée morte dans son appartement à Liège. Elle a été poignardée et son voisin a reconnu les faits. Il a plaidé le coup de folie et a présenté ses excuses à la famille de Louise. La jeune femme était en quatrième année d’études de vétérinaire à la faculté de Liège. Ses obsèques seront organisées au Mans, d’où la jeune femme était originaire. Elles auront lieu ce jeudi 19 octobre à 10h30, en la cathédrale Saint-Julien. De nombreuses personnes devraient y rendre un dernier hommage à Louise Lavergne.