Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Education : 2 500 enseignants recrutés pour la rentrée

26 juin 2017 à 12h15 Par Rédaction

Les élèves sont sur le point de partir en vacances d'été. Ce n'est pas le cas du nouveau gouvernement qui planche déjà pour la prochaine année scolaire. Le ministre de l'Education nationale a d'ailleurs promis entre autres, la création de 2 500 postes d'enseignants à la rentrée de septembre.

Jean-Michel Blanquer multiplie les annonces. Après celle concernant la création de classes de CP à 12 élèves (comme c’est le cas dans la Sarthe), le ministre de l’Education nationale a annoncé la création de 2 500 postes d’enseignants pour septembre prochain. Les nouveaux professeurs seront affectés dans les classes préparatoires dans les réseaux d’éducation prioritaire renforcée (REP +). Ils auront pour tâche de dédoubler les classes de CP dans les établissements concernés.

Le plan « Plus de maîtres que de classe » pas oublié

Même si le nombre de professeurs dédiés à ce dispositif va baisser, il n’en reste pas moins que ce dernier continuera d’exister. Simplement, les professeurs chargés de s’occuper des nouvelles classes de CP à 12 élèves auront dès la rentrée une nouvelle mission claire : faire en sorte que les enfants sachent lire, écrire, compter et respecter autrui à son entrée en CE1.

L’application du plan Macron à la lettre

Cette mesure n’est pas la seule envisager par l’Education nationale. Dans son programme électoral, le candidat Macron s’était engagé à interdire les téléphones portables au sein des collèges. Autre idée, la création de casiers où les collégiens pourraient déposer leurs téléphones avant d’entrer en classe, et ce pour éviter toute perturbation durant le cours.

La culture aura sa place

Enfin, l’un des chevaux de bataille du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer est celui de la culture. Cet été, pas moins de 150 000 élèves de CM2 vont apprendre à connaître la poésie aux côtés de Jean de la Fontaine. En effet, ils vont recevoir un exemplaire des célères Fables du poète français. L’initiative visera à promouvoir la lecture auprès des plus jeunes.

Et les rythmes scolaires dans tout ça ?

Pour ce qui est de la question des rythmes scolaires, le ministre avance qu’un décret doit sortir prochainement sur le sujet. Il prévoit de donner la possibilité à chaque territoire de choisir en trouvant un consensus local entre les communes et les communautés éducatives. En clair, chacun pourra décider s’il souhaite ou non un retour à la semaine de 4 jours, le fonds de soutien aux communes étant maintenu pour le moment.