Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Elections : Un duel Macron / Le Pen au second tour

24 avril 2017 à 10h32 Par Rédaction

Le premier tour de l'élection présidentielle a livré son verdict : Emmanuel Macron et Marine Le Pen se retrouveront dans deux semaines pour une place à l'Elysée. Dimanche, le candidat d'En Marche a devancé la présidente du Front National.

La Fin du Bipartisme

Tout simplement du jamais-vu. Jamais sous la Vème République, l’élection présidentielle n’avait connu un duel au second tour sans candidat de partis traditionnels, ni de vainqueurs des primaires de droite et de gauche. Mais ce dimanche, les Français ont décidé de prendre un nouveau virage. Emmanuel Macron (23,4%) est arrivé en tête devant Marine Le Pen (22,13%). François Fillon (19,78%), complète le podium juste devant Jean-Luc Mélenchon (19,40%).

Pour le reste, grosse déconvenue pour Benoît Hamon (6%), beau score pour Nicolas Dupont-Aignan (4,9%). En bas de classement, c’est Jean Lassale qui s’en est le mieux tiré (1,25%) devant Philippe Poutou (1,12%), François Asselineau (0,92%), Nathalie Arthaud (0,67%) et Jacques Cheminade (0,18%).

Au niveau départemental

Globalement, la France a été coupée en deux lors de ce premier tour. D’un côté, l’Ouest qui a voté massivement en faveur d’Emmanuel Macron et de l’autre, l’est qui a soutenu majoritairement Marine Le Pen.

Dans le détail, le candidat d’En Marche est arrivé en tête dans le Maine et Loire, l’Indre-et-Loire, l’Allier ou encore la Côte d’Or. Il est devancé par sa future adversaire du second tour dans le reste du Centre Val de Loire (Cher, Eure-et-Loir, Indre, Loir-et-Cher, Loiret) et de la Bourgogne-Franche-Comté (Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne). Enfin, François Fillon obtient les faveurs des votants dans 6 départements dont son fief de la Sarthe.

Au niveau communal

Marine Le Pen a frappé un grand coup à l’occasion du premier tour. La présidente du Front National est arrivée en tête dans 18 845 communes, soit une sur deux dans le pays. Son adversaire, Emmanuel Macron la devance dans 7 222 communes.

La différence s’explique finalement par le fait que le candidat d’En Marche est plus fort dans les grandes métropoles et les grandes villes départementales (Angers, Le Mans, Tours, Orléans, Bourges, Nevers et Auxerre) alors que la représentante de l’Extrême droite l’a emporté dans une grande partie du monde rural.

Il ne reste désormais que deux semaines avant de connaître le nom du prochain ou de la prochaine présidente de la France. Rendez-vous le dimanche 7 mai dans les urnes.