Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Emmanuel Macron annonce un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles

14 octobre 2020 à 20h20 Par Alicia Méchin
Emmanuel Macron en interview ce 14 octobre 2020.
Crédit photo : Ludovic MARIN / AFP

À l’occasion d’une interview diffusée sur TF1 et France 2, ce mercredi 14 octobre, Emmanuel Macron a annoncé l’instauration d’un couvre-feu dès samedi en Ile-de-France et dans huit métropoles.

Depuis plusieurs jours déjà, les grandes villes telles que Paris, Grenoble, Lyon, Marseille ou Bordeaux, étaient dans le viseur des autorités sanitaires. Les derniers chiffres montrent une augmentation globale du taux d’incidence, et du nombre de personnes hospitalisées et en réanimation. « Nous sommes dans une situation préoccupante, qui justifie que nous ne soyons ni inactif, ni dans la panique », a déclaré le Président de la République.

Afin de tenter de freiner le virus, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un couvre-feu pour « réduire les contacts privés qui sont les contacts les plus dangereux ». Une mesure jugée « pertinente » et « efficace » par le Président. Ce couvre-feu va s’appliquer à la région Ile-de-France et à huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix- Marseille, Montpellier, Toulouse, Rouen et Saint Etienne. Ce couvre-feu va s’appliquer de 21h à 6h du matin, pendant au moins 4 semaines. La mesure entre en vigueur ce samedi 17 octobre.

 

Déplacements entre régions autorisés

 

Les détails de ce couvre-feu doivent être dévoilés ce jeudi 15 octobre par le gouvernement. Mais Emmanuel Macron a d’ores et déjà assuré qu’il y aura des contrôles de police, et des amendes (135 euros) en cas de non-respect de ce couvre-feu. Il sera alors interdit d’aller au restaurant ou chez des amis pour faire la fête. 

Il n’y aura pas de restriction des transports en commun, pour permettre à tout à chacun d’aller travailler. Et il n’y aura pas non plus d’interdiction de déplacement entre les régions. Les Français peuvent donc, s'ils le souhaitent, partir en vacances à la Toussaint. 

 

Des conséquences économiques

 

« Il y aura des conséquences économiques », avoue Emmanuel Macron. Cinémas, théâtres, restaurants, et bars vont en effet souffrir de cette nouvelle mesure. Dans chacune de ces métropoles, une concertation locale va être relancée pour venir en aide à ces professionnels. « On va mettre en place des dispositifs supplémentaires », promet le chef de l’Etat.