Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Environnement : un jeune a trouvé la solution pour dépolluer les océans

12 décembre 2017 à 09h45 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Boyan Slat veut éradiquer la pollution de nos océans

On le surnomme le « sauveur des océans ». Boyan Slat, 23 ans, a été élu Néerlandais de l’année par l’hebdomadaire Elsevier. Le jeune homme s’est fait connaître grâce à son projet de nettoyer les océans qu’il veut mettre sur pied depuis quelques années. Décryptage :

Une canette de soda, un sac plastique ou encore un bidon d’essence. Une fois fini, tous ces produits sont censés se retrouver dans nos poubelles. Mais depuis trop longtemps, l’être humain s’imagine que l’océan peut lui servir de poubelle géante. Et aujourd’hui, voir ces mêmes déchets flotter à la surface ne surprend plus, pire, c’est limite devenu normal. Inacceptable pour Boyan Slat qui a décidé de réagir.

Une expérience menée depuis un an

Pour vider les océans de nos déchets, ce jeune Hollandais a trouvé une idée astucieuse : placer des pièges flottants en forme de U. Ces derniers seraient disposés l’un à côté de l’autre, séparé par une distance de un à deux kilomètres. Le tout attaché à une ancre flottante qui utiliserait la force des courants marins pour attirer et piéger les déchets et les débris. L’expérimentation a déjà démarré l’an passé en mer du Mer mais le vrai travail devrait débuter en 2018. En effet, Boyan Slat veut s’attaquer au 7ème continent, une immense plaque de déchets, l’équivalent de 6 fois la France, qui baigne actuellement dans l’Océan Pacifique.

Le jeune inventeur Boyat Slat à gauche / Flickr

Des scientifiques pessimistes

Si le projet a suscité de l’intérêt en récoltant plus de 20 millions d’euros de dons, une partie de la communauté scientifique a tout de même émis des réserves. En particulier en ce qui concerne la capture des microparticules. Pour autant, Boyan Slat s’est dit confiant et espère réussir à nettoyer 50% du 7ème continent en seulement quelques années.

Des initiatives pour faire bouger les choses

Boyan Slat n’est pas le seul à vouloir changer nos mentalités pour prendre plus soin de notre environnement. En mai dernier, Rob Greenfield s’était rendu à Orléans pour parler de gaspillage alimentaire. Il est notamment connu pour ses actions décalées dont celle du Bibendum-ordures.