Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Et si on recyclait nos déchets en mobilier urbain ?

04 décembre 2017 à 08h22 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Recyclons nos déchets en mobilier urbain / Print Your City

Des tonnes de déchets à perte de vue. Une image apocalyptique que l’on a parfois vu dans certains pays en voie de développement. Des tonnes de plastique qui ne demandent qu’à redevenir des matières de premières nécessités. Et si pour cela, on s’inspirait de ce que font nos voisins des Pays-Bas ? Décryptage :

En France, de nombreuses initiatives sont proposées pour recycler les déchets. La société Elise s’occupe par exemple de recycler les déchets de bureau tout en créant des emplois solidaires. Elle se charge de la collecte, du tri et du recyclage auprès de 8 200 sociétés. Plus récemment, nous évoquions une initiative Zéro Mégot lancée à Nantes par la jeune chambre économique et l’université de la ville. L’idée était de jeter des mégots de cigarettes dans des cendriers postés dans des points stratégiques de l’université pour ensuite confier les restes à une entreprise basée en Bretagne (MéGon) chargée de les transformer en nouveaux matériaux.

Le plastique utilisé pour créer des infrastructures

Mais il existe une manière plus simple que de passer par une entreprise pour recycler nous-mêmes nos déchets. Aux Pays-Bas, le projet « Print Your City » a vu le jour à Amsterdam. Le studio de design qui l’a lancé, s’est posé une question : que faire des 23kg de plastique jetés annuellement par chaque habitant à Amsterdam (en 2015) ? En réutilisant ce plastique du quotidien dans notre environnement.

Pour cela, le studio s’est équipé d’une imprimante 3D pour créer du mobilier urbain tels que des bancs publics à partir de tous les déchets plastiques récoltés. Son objectif est également d’inclure les citoyens dans le projet pour qu’à l’avenir, d’autres infrastructures tels que des abris bus ou encore des poubelles puissent sortir de terre. Comme quoi, nouvelle technologie et écologie font parfois très bon ménage.

Les Pays-Bas : une véritable fibre verte

En mars dernier, le parti des écolos a fortement progressé lors des dernières élections législatives. Car oui, au Pays des Tulipes, on aime le vert. Récemment, un village zéro déchet et 100% autonome en énergie et en alimentation devait ouvrir dans la banlieue d’Amsterdam, à Almere. Créé par l’entreprise américaine ReGen Village, le projet devait donner aux habitants la possibilité de produire à la fois leur énergie et leur nourriture en recyclant leurs déchets et leurs eaux usées. Objectif également : proscrire toute forme de gaspillage.