Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Fusillade à Las Vegas : au moins 58 morts

02 octobre 2017 à 15h29 Par Diane Thibaudier

Le bilan est provisoire ce lundi 2 octobre après-midi. Au moins 58 personnes ont été tuées et 515 autres ont été blessées dans une fusillade lors d’un concert de musiques country.

Un homme a ouvert le feu ce dimanche 1er octobre lors d’un concert à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis). Il était posté au 32ème étage de l’hôtel-casino Mandalay Bay qui surplombait l’événement quand il a commencé à tirer à l’arme automatique sur la foule en contrebas. Cet homme a été identifié comme étant Stephen Paddock, un habitant de Las Vegas selon le shérif sur place, Joseph Lombardo.

Le quartier totalement bouclé

La fusillade a évidemment semé le chaos alors que le chanteur sur scène, Jason Aldean en était à son cinquième titre. Et pour le moment, le bilan reste provisoire : au moins 58 personnes ont été tuées et 515 autres ont été blessées. 

Les environs de l’hôtel-casino de Mandalay Bay ont été bouclés par la police qui a également demandé aux civils de s’éloigner du quartier. Le tireur présumé a été retrouvé sans vie dans sa chambre d’hôtel, il s’est donné la mort avant l’arrivée de la police. A ses côtés, au moins huit armes à feu ont été découvertes. Quelques heures après la fusillade, la police de Las Vegas avait assuré qu'il s'agissait d'un tireur seul, lié à aucune organisation.Depuis, Daesh a revendiqué être à l'origine du massacre. L'organisation Etat Islamique a assuré que Stephen Paddock était l'un de ses "soldats". 

La tuerie la plus importante depuis des décennies aux Etats-Unis

Avec au moins 58 victimes, c’est la fusillade la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis. La précédente s’était produite en juin 2016 à Orlando, en Floride. Un Américain d’origine afghane avait tué 49 personnes dans une boite de nuit gay d’Orlando. Donald Trump a présenté ses condoléances aux familles des 58 victimes recensées pour le moment. Le président des Etats-Unis s’est exprimé sur Twitter, il a fait part de sa « compassion » aux « victimes et aux familles ». Emmanuel Macron a également tenu à apporter son soutien aux victimes américaines.