Je veux aider

Gel hydroalcoolique : le numéro 1 du luxe se lance dans la bataille

25 mars 2020 à 11h45 Par Iris Mazzacurati
LVMH table sur une augmentation de sa production, passant de 10 000 à 12 000 flacons par jour.
Crédit photo : Site internet LVMH

La France manque de gel hydroalcoolique ? De grands groupes industriels se mobilisent...

C’est une aide inattendue qui arrive dans la lutte contre le coronavirus. Alors que la France manque – entre autres - de gel hydroalcoolique, le groupe LVMH, n°1 mondial du luxe et fabriquant, notamment, de parfums et cosmétiques, dédie plusieurs de ses usines à la fabrication de gel hydroalcoolique.

Sous la supervision de la pharmacie centrale des hôpitaux de Paris, le groupe a mobilisé trois de ses sites de production : celui de Dior dans le Loiret de Guerlain dans les Yvelines et de Givenchy dans l’Oise.

Depuis le 16 mars, ce sont près de 40 hôpitaux qui ont déjà été fournis. Et LVMH table sur une augmentation de sa production, passant de 10 000 à 12 000 flacons par jour. L’histoire ne dit pas si les gels obtenus sont délicatement parfumés, mais le groupe de luxe a fait savoir qu’il maintiendrait ses efforts de production aussi longtemps que nécessaire, et ce, gratuitement.

Son PDG, Bernard Arnaud a aussi annoncé que LVMH fournirait bientôt 10 millions de masques obtenus grâce à son réseau mondial.

Des initiatives qu’on applaudit des 2 mains, toutes propres.

Retrouvez tous nos podcasts