Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Homophobie : deuxième court-métrage d'un jeune réalisateur de Saône-et-Loire

25 septembre 2019 à 05h25 Par Etienne Escuer
Making-of du tournage de "Par un regard"
Crédit photo : Thédore Tomasz

Théodore Tomasz va sortir à la mi-octobre un deuxième court-métrage sur le thème de l'homophobie.

Il n'a que 18 ans et il sort déjà son deuxième court-métrage : Théodore Tomasz, un jeune homme originaire de Digoin, en Saône-et-Loire, est le réalisateur de « Par un regard ». Durant 22 minutes, il met en scène des adolescents confrontés à l’homophobie. Le premier épisode, sorti le 17 mai pour la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, a cartonné sur internet, puisqu'il a été vu par plus d'1,2 million de personnes. Théodore Tomasz explique d’où est venue cette idée :

Écouter le podcast

Le court-métrage a été tourné dans un établissement scolaire, le lycée de Digoin. Un décor qui parle aux jeunes, principales cibles de ce mini-film. C'est ce qui peut en partie expliquer le succès rencontré, confie Théodore Tomasz, qui a réalisé au mois d'août un deuxième court-métrage sur le même sujet :

 

Écouter le podcast

 

Ce second épisode, de 35 minutes cette fois, doit sortir le 12 octobre prochain, sur Youtube, et un peu avant au cinéma de Digoin en avant-première. En espérant cette fois aussi un franc succès pour le jeune réalisateur et ce thème qui lui tient à cœur !