Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

IED : « Les violences sexuelles peuvent toucher l’ADN du cerveau sur 3 générations »

23 avril 2019 à 05h30 Par Charles Perrin
Crédit photo : Innocence en Danger

Innocence en Danger, association de loi 1901 à but non lucratif, est un mouvement mondial de protection des enfants contre toutes formes de violences, notamment sexuelles.

Un enfant sur cinq ! C’est aujourd’hui le nombre de jeunes de mineurs sexuellement sollicités sur internet. Un chiffre parmi tant d’autres, tout aussi choquants, que nous a partagé Homayra Sellier, la présidente de l’association Innocence en Danger, un mouvement mondial. Depuis la fondation d’IED en 2000, cette ancienne membre de l’UNESCO dédie sa vie et son quotidien à la protection des enfants victimes de violences sexuelles. Car les victimes sont nombreuses, quelque soit leur sexe, leur origine ou bien leur religion. Un mal qui touche le monde entier :

Écouter le podcast

Grâce aux autres chiffres donnés par Homayra Sellier, nous avons également appris que la France était à la 6ème position des pays qui comptent le plus de viols. 81% des victimes de ces abus sexuels sont mineurs, et 94% de ces actes sont perpétrés par des proches de l’enfant. Encore plus affolant, l’impact de ces violences sur l’ADN du cerveau, et le coût que cela implique dans le pays, soit 10 milliards d’euros par an :

Écouter le podcast

Que faire pour lutter contre cette maltraitance infantile ? Tout d’abord, il est important de faire de la prévention. Ce que propose Innocence en Danger à travers le monde, dont la France, comme par exemple le 11 avril dernier, à Autun, en Saône-et-Loire. L’association met également à la disposition des victimes des séjours d’apprentissages artistiques, culturels et sportifs. Enfin, elle propose à chaque Français de devenir bénévole, sous certaines conditions :

Écouter le podcast

Homayra Sellier souhaite également interpeller tous les citoyens français sur l’importance du bien être des enfants dans la société. Car, même si elle souhaite de tout cœur que le gouvernement agisse davantage, pour elle, ce dernier a « failli ». Elle compte donc sur la sensibilisation et la mobilisation de toutes et tous, notamment à travers les associations, sans attendre que d’autres le fassent :

Écouter le podcast

Si vous-même, ou l’un de vos proches, avez vécu un drame, avez besoin d’un soutien, ou même juste envie de parler, l’association Innocence en Danger se tient à votre entière disposition sur son site internet : innocenceendanger.org