Insolite

Il meurt intoxiqué après avoir confondu le colchique et l’ail des ours

06 mai 2020 à 16h04 Par A.L.
Le colchique peut être toxique en cas de surconsommation.
Crédit photo : Pixabay

Ce week-end des 2 et 3 mai, un Alsacien d’une cinquantaine d’années est décédé après avoir été intoxiqué après une confusion entre deux plantes cueillies en forêt.

Attention, gare aux plantes sauvages. Si plusieurs d'entre elles peuvent se ressembler fortement, certaines peuvent se manger tandis que d'autres sont mortelles. En effet, c'est typiquement le cas de l'ail des ours et du colchique qui se ressemblent, poussent aux printemps et se développent dans les mêmes bois du Grand Est. Malheureusement : la première est consommable, l'autre non. La confusion entre ces deux plantes a ainsi provoqué la mort d'une personne en Alsace âgé d'une cinquantaine d'années. "Cette personne n’avait pas de problèmes de santé particuliers mais elle a consommé plusieurs fois du pesto qu’elle avait cuisiné et dans lequel elle avait mis du colchique en pensant qu’il s’agissait d’ail des ours", a expliqué ce mardi 5 mai, la docteur Christine Tournoud, du Centre antipoison Est, basé à Nancy. 

Le colchique peut être toxique 

Alors qu'il contient de la colchicine, un médicament utilisé pour traiter les crises de goutte, le colchique peut en effet s'avérer très toxique en cas de surconsommation. "Pendant longtemps on a vu pas mal d’intoxications de ce type dans le Grand Est, où c’est une tradition de ramasser des plantes sauvages au printemps. Là, on en voit moins avec le confinement, même s’il y en a quand même. Et depuis quelques années les gens recherchent plus le naturel, on en voit donc maintenant dans toute la France", a confié le Dr Tournoud, qui précise néanmoins que l’amertume permet de distinguer le colchique et l’ail des ours. Si la plante est amère, il s’agit de colchique.