Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

"Il y a le covid sur nos œuvres ?" : M. Pokora pousse à son tour un énorme coup de gueule (vidéo)

06 novembre 2020 à 10h20 Par A.L.
M. Pokora est en colère contre le gouvernement.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Mattpokora

Alors que le gouvernement vient d'annoncer la fermeture des rayons culturels dans les grandes enseignes, M. Pokora a poussé un énorme coup de gueule : "Il y a le covid sur nos oeuvres ?".

Après Vitaa et Amel Bent, c'est désormais au tour de M. Pokora d'interpeller le gouvernement français suite à son souhait de fermer les rayons culturels dans les grandes enseignes pour ne pas concurrencer les petits commerçants qui ont dû baisser le rideau depuis le début de ce second confinement. "Je dis à ces commerçants et à tous les autres, mieux vous respecterez les règles aujourd'hui à tous nos concitoyens, mieux vous respecterez toutes ces consignes de sécurité sanitaire, plus vite nous pourrons sortir", a ainsi expliqué le premier ministre Jean Castex sur TF1.

"C'est lunaire"

Tandis que Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP) a lancé une pétition pour montrer leur mécontentement suite à ces nouvelles mesures, M. Pokora a poussé un énorme coup de gueule sur Instagram. En effet, le chanteur a tout d'abord commencé par poster une story de l'humoriste Elie Semoun, pour qui le "spectacle de la violence et de la barbarie" qui frappe la France ces dernières semaines est "aussi dû à un vide abyssal de culture et d'éducation".

M. Pokora s'est ensuite filmé dans un supermarché pour y exprimer son désarroi de voir le rayon musique fermé quand celui consacré à la presse reste ouvert. "La vidéo qui suit n'est pas une blague. C'est réel et c'est un peu partout comme ça… C'est lunaire, ça ressemble à une punition pour la culture. Pourquoi ? Qu'est-ce que ça change qu'un(e) client(e) puisse acheter un livre ou un album ? Il y a le covid sur nos oeuvres ?", s'est-il indigné en story. "Il y a quelqu'un ? Ça choque personne dans vos bureaux ? Dans une grande surface, on peut acheter un magazine ou des mots croisés, l'étagère à côté, mais pas un CD ou un bouquin ? C'est interdit ?", a-t-il ajouté, hors de lui.