Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Indre-et-Loire : une psychologue scolaire accusée d'endoctrinement religieux sur deux collégiens

02 avril 2021 à 11h11 Par Iris Mazzacurati
La psychologue scolaire aurait donné des pierres et des médaillons religieux, mais aussi dispensé des prières et de l’eau bénite.
Crédit photo : CCo - Photo d'illustration

Le procès de cette psychologue scolaire à Fondettes (Indre-et-Loire) s’est ouvert jeudi 1er avril au Tribunal de police de Tours.

Les faits remontent à 2019, rapportent nos confrères de France Bleu Tourraine. Harcelés, deux collégiens de 12 et 14 ans, prennent rendez-vous avec leur psychologue scolaire. Ils la rencontrent plusieurs fois entre février et novembre. Au cours de ces entretiens, la femme de 53 ans leur aurait donné des pierres et autres médaillons religieux, mais aussi dispensé des prières et de l’eau bénite.

Le collégien de 14 ans - maintenant suivi en psychiatrie au CHRU Hôpital de Tours - Gatien de Clocheville - aurait perdu toute confiance envers les adultes.

La psychologue scolaire, depuis suspendue de ses fonctions, est poursuivie pour tentative d'endoctrinement d'élèves , accusée d'avoir exercé des pressions sur les croyances religieuses.

Elle encourt 500 euros d'amende et une confiscation des scellés, ainsi que des sanctions disciplinaires de la part de l’Académie pouvant aller jusqu’à la révocation.

Une loi votée après les faits

Absente de son procès qui s’est ouvert jeudi 1er avril, elle pourrait cependant ne pas être condamnée. En effet, le texte de loi destiné à contrer le prosélytisme religieux dans les écoles n’a été voté qu’en juillet 2019, soit près de 8 mois après les faits.

Selon Maitre Cros, l'avocat de la psychologue, sa cliente n'aurait pas dû être poursuivie pénalement, rapporte encore France Bleu.

Le jugement sera rendu le 3 juin prochain.