Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

La coiffeuse métamorphose une femme qui souffre de dépression

28 mars 2017 à 11h45 Par Rédaction

Kate Langman est une coiffeuse américaine et elle a bien conscience de ce que peut apporter un changement capillaire.

Le 9 mars dernier, dans un long post facebook, elle a raconté son expérience lorsqu'elle a changé la coiffure d'une femme: « Il y a un mois, j'ai vu cette femme [dans le salon] prendre tous les produits de la gamme « cheveux soyeux » de Redken. Quand je lui ai demandé si elle avait besoin d'aide, elle a commencé à me raconter son histoire. [...] Elle n'a pas eu la force de se lever de son lit pendant 6 mois, ce qui veut dire qu'elle ne s'était ni lavé, ni coiffé les cheveux. Elle se contentait de les tirer en chignon, qui s'était transformé en une énorme dreadlock ».

Pas du tout abattue par la charge de travail, Kate Langman va demander à l'autre femme de revenir le lendemain mais elle ne viendra pas. Ce n'est qu'après plusieurs moment ratés, qu'elle se pointera: « Je me moquais de l'heure à laquelle je quitterais mon boulot, je voulais m'assurer qu'elle sentait qu'on prenait soin d'elle » « D'habitude, on aurait juste conseillé de tout couper. Mais je voulais relever le défi pour elle. Je voulais qu'elle réalise à quel point j'allais tout donner pour qu'elle se sente à nouveau bien dans sa peau ».

Car la cliente souhaitait garder sa longueur de cheveux et après 8h30 de travail (4 heures et demie de démêlage, 3 heures et demie de coloration et 30 minutes de coupe), le résultat était là.

 

La femme va repartir avec une chevelure soyeuse et un joli ombré dans les tons rouges mais pas que: « J'ai vu une étincelle dans ses yeux et ses joues rosir, parce qu'elle était heureuse de pouvoir à nouveau passer la main dans ses cheveux, et se sentait elle-même. J'ai changé la vie de quelqu'un aujourd'hui, et je ne l'oublierai jamais ».