Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

La grève se poursuit à la maternité d’Orléans

10 novembre 2017 à 15h38 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay.com

Le personnel de la maternité d’Orléans réclame toujours des effectifs supplémentaires pour améliorer ses conditions de travail.

Ça n’aura pas suffit ! Ce jeudi 9 novembre, une délégation intersyndicale et des membres du personnel de la maternité d’Orléans-La-Source ont été reçus par la direction. Mais les discussions n’ont pas vraiment donné satisfaction aux salariés qui restent mécontents. Selon eux, la direction n’a pas décidé de mettre en place des actions suffisamment concrètes pour améliorer leurs conditions de travail, ils poursuivent donc leur mobilisation.

Une dizaine de postes supprimée au printemps

Pour rappel, la grève illimitée a été lancée il y a maintenant deux semaines par le personnel de la maternité du centre hospitalier d’Orléans. Les sages-femmes, les aides-soignants et les infirmiers réclament le rétablissement de la dizaine de postes supprimée depuis le printemps dernier, mais aussi la remise en place d’une équipe de remplaçants afin de faire face aux pics d’activité. Selon le personnel, les effectifs manquent, et ce sont les mamans et leurs bébés qui en souffrent. Mais pour le moment, la direction n’a fait que proposer des pistes selon les syndicats. Mais aucun calendrier n’a été fixé pour améliorer les choses.

Une marche entre l’hôpital et l’Agence régionale de santé

Du coup, le personnel mécontent continue de se mobiliser et la grève se poursuit. Pas d’inquiétude, le personnel est réquisitionné par la direction, cette grève n’a donc aucune conséquence sur les patients. Les sages-femmes, les aides-soignants et les infirmiers doivent notamment distribuer des tracts sur la place du Martroi à Orléans ce samedi 11 novembre, afin de sensibiliser les passants à leurs difficultés. Une marche doit également être organisée le mardi 21 novembre. Les participants quitteront le centre hospitalier pour rejoindre l’Agence régionale de santé à pieds. Cette marche sera d’ailleurs ouverte à tous ceux qui le souhaitent. Enfin, une délégation du personnel devrait être reçue prochainement par Olivier Carré, le maire d’Orléans puisqu’il est également le président du conseil de surveillance du CHRO. La date de cette rencontre n’a pas été officiellement fixée pour le moment. Pour rappel, une pétition est toujours en ligne pour soutenir le personnel de la maternité. Près de 12 000 signatures ont été recueillies ce vendredi 10 novembre.