Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

La princesse Mako du Japon renonce à son titre par amour

29 mai 2017 à 10h26 Par Rédaction

La petite-fille de l'empereur Akihito doit se fiancer prochainement avec un roturier et donc renoncer au trône du Chrysanthème.

C’est l’histoire d’une jeune femme et d’un jeune homme dont les regards se croisent, qui engagent la conversation, qui tombent amoureux et décident de se marier ! Une très jolie histoire d’amour, mais on ne peut plus banale. Pourtant, lorsque l’on est une princesse, ce n’est pas si facile de vivre son amour au grand jour.

C’est ce qu’a vécu Mako d’Akishino. La princesse japonaise est tombée amoureuse d’un étudiant, rencontré à l’université. Le jeune homme n’est pas de sang noble et travaille aujourd’hui dans un cabinet d’avocats. Pour la petite-fille de l’empereur du Japon, les règles sont très claires : depuis des siècles, les lois impériales japonaises exigent qu'une princesse souhaitant épouser un roturier, doit quitter la famille impériale. Courageuse, la princesse a fait son choix ! La jeune femme de 25 ans, petite fille de l'actuel empereur Akihito, s'apprête à se fiancer à Kei Komuro, qu'elle a rencontré il y a environ cinq ans à la International Christian University à Tokyo.

Ce n’est pas la première fois que la famille impériale voit un de ces membres se marier avec un ou une roturière. L’empereur Akihito a lui-même épousé sa femme, l'impératrice Michiko, par amour alors qu’elle ne faisait pas partie de l’aristocratie.

Une très belle histoire d'amour, où, comme dans les contes de fées, l’amour triomphe sur le titre !