Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
L'Equipe du Matin Vibration

Langue française : la Belgique veut modifier l'accord du participe passé !

06 septembre 2018 à 06h55 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay

Deux enseignants belges ont créé le débat cette semaine, en proposant de simplifier l'accord du participe passé dans la langue française. Explications.

Pas de panique, il n'y a pas de réforme du participe passé en vue ! Mais la question s'est posée cette semaine... Deux anciens enseignants belges ont demandé la simplification d'une règle d'orthographe bien précise dans la langue française : l'accord du participe passé avec le verbe avoir. Ils ont publié une tribune dans le quotidien Libération ce lundi 3 septembre, jour de rentrée scolaire. Et il n'en a pas fallu plus pour agiter la Toile ! 

Une règle jugée beaucoup trop compliquée 

Petit rappel de la règle actuelle : le participe passé s'accorde avec le verbe avoir, seulement si le complément d'objet direct est placé avant l'auxiliaire. Exemple : "Nous parlons de cette coupe du monde de foot que les Belges ont perdue", le complèment d'objet direct "coupe du monde de foot" est placé avant l'auxiliaire avoir, et le verbe "perdre" s'accorde. Mais pour ces deux enseignants belges, cette règle est beaucoup trop compliquée à apprendre aux enfants ! 

Ils demandent donc une réforme du participe passé, et réclament son invariabilité avec le verbe avoir. Et ce, même si le COD est placé avant. Ce qui donnerait : "cette coupe du monde de foot que les Belges ont perdu". De quoi faire plaisir à nos voisins belges, aux personnes fâchées avec l'orthographe et aux écoliers qui n'ont pas encore commencé les cours de français. Pour tous les autres, c'est trop tard ! Mais ces derniers pourront toujours se rassurer... en se disant que "cette coupe du monde de foot, nous on l'a gagnée" !