Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Le lait 100% sarthois débarque dans nos magasins

08 septembre 2017 à 11h45 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : DR-Equilait 72

Les producteurs laitiers sont en difficulté depuis des mois. Dans la Sarthe, certains d’entre eux se sont regroupés pour commercialiser un lait 100% sarthois et 100% équitable.

Si vous avez fait vos courses dans un supermarché du Mans ces derniers jours par exemple, vous avez peut-être vu les briques « Equilait 72 ». Il s’agit en fait d’un lait commercialisé directement par des producteurs du coin : onze agriculteurs qui se sont réunis pour un lait 100% sarthois. L’idée c’était évidemment de proposer un lait local avec une traçabilité totale de l’étable jusqu’au consommateur, mais pas seulement ! Grâce à « Equilait 72 », les éleveurs sont aussi mieux payés, ils ne passent plus par une laiterie. Chaque litre de lait vendu leur rapporte 39 centimes d’euros, c’est 5 ou 6 de plus que lorsque les producteurs passent par le groupe Savencia.

20% de la production pour Equilait

Du coup, pour avoir un lait 100% local et qui aide les agriculteurs, il faut mettre la main au porte-monnaie, mais pas tant que ça ! Un litre de la marque Equilait 72 coute 89 centimes en supermarché, c’est moins que certaines grandes marques mais 20 centimes de plus que la brique la moins chère.

Pour les onze agriculteurs qui ont participé à la fabrication de ce lait sarthois, l’objectif est de livrer 50 à 60 mille litres de lait par mois pour Equilait 72. Cela représente seulement 20% de leur production mais selon eux, cela peut permettre à leurs exploitations de survivre à la crise du lait qui dure depuis des mois.

D’autres initiatives de ce genre voient le jour chez nous, pour permettre aux agriculteurs de tenir bon. Des producteurs de Sablé-sur-Sarthe se sont par exemple lancés dans la fabrication de glaces artisanales, avec le lait qu’ils produisent dans leur exploitation. Des glaces à destination des particuliers, des collectivités mais aussi des restaurateurs et des traiteurs du coin.