Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Le Mans : un projet d’école pour les enfants neuro-atypiques

03 février 2021 à 06h00 Par Alicia Méchin
Un projet d’école pour les enfants neuro-atypiques, au Mans.
Crédit photo : École Libération

Un centre pédagogique appelé École Libération, devrait ouvrir ses portes en septembre 2022, avenue de la Libération au Mans (Sarthe). Il accueillera des enfants âgés de 6 à 12 ans, hauts potentiels, atteints de troubles DYS ou encore du trouble du spectre de l’autisme Asperger.

C’est un projet inédit en Sarthe. Audrey Canal est mère de trois enfants dont deux ont été diagnostiqués TDAH (Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité). En se basant sur sa propre expérience, elle a pu constater combien il était difficile de conjuguer au quotidien la scolarité et les soins médicaux apportés à ses enfants. L’idée de créer une structure qui permettrait d’allier les deux, a alors germé.

 

Écouter le podcast

 

L’école Libération devrait ouvrir ses portes en septembre 2022. Il s’agira d’une école avec le programme de l’Education nationale, et proposant des formations adaptées aux enfants neuro-atypiques.

 

Écouter le podcast

 

Ce centre sera également ouvert aux parents de ces enfants, ou encore aux éducateurs, enseignants et professeurs qui ne sont pas forcément formés pour intervenir auprès de ce type de public. Audrey Canal ambitionne en effet de devenir un centre référencé. Elle espère également pouvoir étoffer les services proposés aux élèves, comme des ateliers cuisine, des cours de théâtre ou de yoga, ou encore la mise à disposition d’un jardin en permaculture.

Pour pouvoir développer toutes ces activités ou bien faire appel à de nombreux intervenants, Audrey Canal compte, entre autres, sur la générosité de donateurs publics et privés. Elle a également lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Helloasso :

 

Écouter le podcast

 

80 enfants sont attendus à la rentrée 2022. Pour le moment, 17 familles se seraient montrées intéressées. Les inscriptions devraient être lancées en septembre prochain.