Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Le vin de Bourgogne victime collatérale des sanctions américaines contre Airbus

18 octobre 2019 à 07h20 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Les vins de Bourgogne se retrouvent au milieu d'un conflit entre les Etats-Unis et l'UE.
Crédit photo : Pixabay

Depuis ce vendredi, plusieurs produits européens, dont les vins français, sont taxés à hauteur de 25% supplémentaires par les Etats-Unis.

C’est ce vendredi 18 octobre que des sanctions américaines vis à vis de l’Union Européenne entrent en vigueur. Les Etats-Unis reprochent à la France, l’Allemagne, l’Espagne et au Royaume-Uni d’accorder des subventions illégales à Airbus. Concrètement, les Américains vont instaurer des droits de douanes sur certains produits importés depuis l’UE, à hauteur de 25% par exemple pour des vins français, victimes collatérales de ce conflit.

 

Ces taxes représentent un handicap pour des viticulteurs de Bourgogne, car les Etats-Unis sont leur premier marché à l’étranger, explique François Labet, le président du BIVB (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne) :

 

Écouter le podcast

 

Heureusement, les vins de Bourgogne peuvent toujours compter sur d’autres marchés solides, certains historiques, d’autres en expansion, poursuit François Labet :

 

Écouter le podcast

 

Le Brexit, lui, préoccupe un peu moins les viticulteurs. Le Royaume-Uni ne devrait pas instaurer de taxes sur les vins de Bourgogne, mais le bureau interprofessionnel redoute toutefois une chute du pouvoir d’achat des Britanniques :

 

Écouter le podcast

 

L’UE essaie actuellement de négocier avec les Etats-Unis pour mettre fin à ces sanctions. Mais en cas d’échec, elle pourrait à son tour appliquer des mesures de rétorsion sur des produits américains.