Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les archives départementales du Loiret déménageront en 2023

02 octobre 2020 à 07h20 Par Etienne Escuer
Les archives départementales du Loiret proposent actuellement une exposition sur l'incendie de 1940.
Crédit photo : Rédaction / Etienne Escuer

Très à l’étroit actuellement, les archives départementales du Loiret s’installeront sur un nouveau site en 2023.

Un nouveau bâtiment pour les archives départementales du Loiret ! Les dizaines de milliers de documents collectés sont actuellement un peu à l’étroit à Orléans, dans les sites principaux de la rue d’Illiers et de la cité Coligny, entre autres. Les archives devraient déménager en 2023 (début des travaux en 2021) et être réunies sur un seul site, sur l’avenue des Droits de l’homme. Pour Karine Pinault, responsable du service publics et valorisation, « c’est un bâtiment très attendu parce qu’actuellement, on ne peut plus collecter de documents administratifs. »

L’accueil du public se fera également dans des conditions bien plus simples qu’aujourd’hui, avec des salles d’exposition et de conférences. Si l’annonce du nouveau bâtiment, dont le coût est estimé à une trentaine de millions d’euros, a été faite ces derniers jours, les archives départementales se préparent au déménagement depuis déjà deux ans, puisqu’il faudra déplacer l’équivalent de… 32 kilomètres de documents mis bout-à-bout ! « Le nouveau site aura une capacité de 60 kilomètres », confie Karine Pinault.

Écouter le podcast

 

Une exposition sur l'incendie des archives en 1940

En attendant ce déménagement, les archives départementales reviennent cette année sur le terrible incendie qui a ravagé le site de la rue d’Illiers en 1940, suite à un bombardement allemand pendant la Seconde Guerre mondiale. Une exposition y est consacrée, avec photos et documents d’époque. « Environ 80% des documents ont été perdus », explique Karine Pinault. « Certains ont été heureusement mis à l’abri un archiviste dans des châteaux, à Combreux et Cléry-Saint-André, notamment les plus prestigieux ou les plus anciens. » Le risque de voir les archives partir en fumée avait d’ailleurs été évoqué au début de la guerre. « L’archiviste avait prévenu qu’en cas de bombardement, il n’y avait rien pour sécuriser et mettre à l’abri les documents. Mais faute de moyens et de caisses, il n’a pas pu en transporter plus. »

 

Écouter le podcast

 

L’exposition, gratuite, est visible jusqu’au 30 octobre au site de la rue d’Illiers à Orléans, ou sur le site internet des archives départementales du Loiret.