Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Les classes de CP à 12 élèves débarquent à la rentrée

23 juin 2017 à 09h54 Par Rédaction

Moins d'élèves par classe pour plus d'efficacité : c'est l'objectif de cette première réforme du gouvernement Macron en matière d'éducation nationale. Dès la rentrée prochaine, plus de 2 000 classes vont bénéficier de ce dispositif. Décryptage :

Durant sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait prévu de redéployer les enseignants affectés au dispositif « plus de maîtres que de classes ». Ce sera désormais choses faîtes à la rentrée scolaire de septembre. En effet, plus de 2 000 classes de CP à 12 élèves maximum vont faire leur apparition dans de nombreux établissements classés en zone REP (Réseau d’Education Prioritaire) et REP+. La particularité, c’est qu’il n’y aura pas un mais deux enseignants pour encadrer les enfants.

Moins d’élèves, plus de professeurs

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer dit vouloir laisser le temps d’évaluer ce dispositif. Un bilan sera tiré après une année complète d’expérience. Lors de l’annonce de cette réforme, plusieurs syndicats d’enseignants ainsi que des maires ont immédiatement montré leur réticence.

Mais le ministre a tenu à les rassurer en affirmant qu’il y aura une année de transition et que certains établissements pourraient proposer deux maîtres dans une classe de 24 élèves. Au Mans, 8 classes vont bénéficier de cette réforme dans les écoles Gaston Bachelard, Gérard Philippe, Epau, Gounod Michel, Guy Mocquet, Michel-Ange, Eluard Sablonnière et Pergaud-Lapierre.

Pourquoi une classe de CP à 12 élèves ?

Pour certains professeurs, cette réforme ne s’appuie sur rien. Même si le geste de réduire les effectifs est salué, le nombre « 12 » interpelle. Pourquoi « 12 » ? Aucune étude sur le sujet ne permet d’avancer que les résultats seront meilleurs. Des professeurs craignent notamment que ce faible nombre d’élèves ne permette pas de créer une dynamique de classe.

Autre difficulté pour certains établissements, trouver des logements pour accueillir ces classes spéciales. Beaucoup devront sans doute modifier l’agencement de certaines pièces en transformant par exemple des salles d’art plastique ou d’informatique en salle de classe. A terme, le projet concernera également toutes les classes de CP et CE1 des zones REP+ et REP.