Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
L'Equipe du Matin Vibration

Les gestes à éviter lors d'un entretien d'embauche !

09 avril 2018 à 07h40 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay

Vous rêvez d'avoir ce job, mais votre corps ne montre aucun enthousiasme à l'idée de passer cet entretien d'embauche ? Pire, il ne retranscrit que du stress ? On a la solution !

Lorsque nous sommes stressés, notre corps parle. C'est d'autant plus vrai lors d'un entretien d'embauche, l'idée seule de devoir se vendre devant notre potentiel futur patron nous fait transpirer. Même lorsqu'on essaye de paraitre à l'aise, notre corps est capable de dire tout l'inverse et l'employeur peut alors facilement s'en rendre compte.

Voici donc les gestes à éviter lors d'un entretien d'embauche pour ne pas paraître trop stressé :

- Se tortiller les doigts dans tous les sens. Bien souvent c'est inconscient, et ça en dit long sur notre état de stress. Lorsque l'envie de se tordre les mains dans tous les sens est insurmontable, c'est qu'il est temps de respirer un bon coup.

- Trop sourire. Avoir l'air sympathique et détendu c'est bien, mais attention à ne pas trop en faire ! Il faut réussir à communiquer sans donner une impression d'artifice. Ne souriez que lorsque la situation s'y prête vraiment.

- Fixer l'employer du regard. Attention, il ne faut pas avoir le regard fuyant pour autant ! Regarder son futur employeur, c'est important. Mais veillez à cligner des yeux de temps en temps et à regarder l'environnement. Cela vous évitera d'avoir l'air envahissant et arrogant.

- Être vouté sur sa chaise. Pour avoir l'air dynamique et plein de bonnes volontés, il est important de se tenir droit. Sans avoir le torse bombé, mais sans être vouté non plus. Ne donnez pas l'impression que toute la misère du monde s'est abattue sur vos épaules.

Maintenant vous avez les clés pour réussir votre entretien d'embauche. Et comme la première impression est souvent la bonne, accordez une importance toute particulière à votre poignée de main ! Ni molle, ni trop violente, il faut trouver un juste milieu. Et surtout vérifiez que vous n'avez pas les mains moites avant de serrer celle de votre futur patron ! Alors, prêts ? Partez !