Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les Jeunes Agriculteurs 58 veulent développer le Charolais à l’étranger

10 septembre 2019 à 06h00 Par Benoit Hanrot
Les agriculteurs de la Nièvre veulent promouvoir la viande charolaise en Chine / photo d'illustration
Crédit photo : wikipédia

Cédric Bernier est le président des Jeunes Agriculteurs de la Nièvre. Ensemble, nous avons pu échanger sur différents sujets : Enjoi 58, circuits-courts et accords CETA & Mercosur, tout est passé au scanner. Sans langue de bois :

Enjoi 58 : pour promouvoir le Charolais dans le monde entier 

L’association Enjoi 58 (Eleveur nivernais jeunesse ouverture internationale) est une jeune association. Elle regroupe des jeunes agriculteurs de toute la Nièvre qui veulent faire découvrir le Charolais de Bourgogne à l’étranger. En mai dernier, certains de ses membres sont partis en Chine pour promouvoir l’espèce auprès de la population chinoise. Pourquoi la Chine en particulier ? Question posée à Cédric Bernier :

Écouter le podcast

Pour Cédric Bernier, l’idée à terme est de viser les consommateurs chinois qui possèdent un fort pouvoir d’achat. Du côté du ministère de l’agriculture chinois, en plus de la viande, on espère que les membres de l’association nivernaise puissent apporter leur savoir-faire en matière de production. Existe-il de vraies différences entre l’agriculture chinoise et l’agriculture française ?

 

Écouter le podcast

 

La question du bien-être animal est d’ailleurs beaucoup plus prise en compte en France que du côté chinois.

Les circuits-courts… en cours de développement

Retour dans l’Hexagone où la rentrée des classes s’est accompagnée dans de nombreux établissements de changements du côté des cantines scolaires. La mode du moment, c’est de manger local et de favoriser les circuits-courts. Est-ce le cas avec la viande charolaise ?

 

Écouter le podcast

 

Pour participer au développement des circuits-courts en France, certains sites existent comme le site locavor.fr qui vous aide à trouver des producteurs et artisans près de chez vous.

Le CETA et le Mercosur, le sujet polémique qui fait couler beaucoup d’encre

S’il y a un bien un sujet qui fâche en ce moment dans le monde agricole, c’est bien celui des accords en passe d’être signés entre la France et les pays d’Amérique (Canada pour le CETA et Amérique Latine pour le Mercosur). Pour Cédric Bernier, le coup de poignard signé des députés français ne passe toujours pas :

Écouter le podcast

 

Et ce n’est pas l’accord signé avec le Canada qui va redonner le sourire aux producteurs nivernais. Actuellement, le pays autorise encore l’utilisation d’une cinquantaine de molécules, interdites en France, dans sa production. C’est le cas de celle utilisée dans les désherbant pour le maïs ou encore des antibiotiques, utilisés comme des facteurs de croissance, également interdits en France.

L’autre difficulté, c’est le traçabilité. Pour Cédric Bernier, en cas de passage de ces accords, il sera compliqué de connaître l’exacte origine de tous les produits venus du continent américain.

Pour conclure, sachez que l’association organise le samedi 14 septembre une fête de l’agriculture à Mont-et-Marré dans le canton de Châtillon-en-Bazois. Une journée où le public sera invité à échanger avec les agriculteurs et éleveurs pour découvrir leur métier.